Aller au contenu

Ram rappelle 266 000 camionnettes

Ram rappelle 266 000 camionnettes
Ram 1500 Classic 2019
Auto123.com


Le groupe Stellantis procède au rappel volontaire de quelque 266 000 camionnettes en raison d’un problème lié aux gonfleurs des coussins gonflables latéraux.

Ce qui s’est produit, c’est qu’au cours du processus de fabrication, de l’humidité pourrait s’être infiltrée dans les gonfleurs.

Celle-ci pourrait provoquer leur rupture et entraîner l’éjection de débris dans l’habitacle, même sans collision. Voilà qui rappelle le problème des coussins Takata.

La répartition des modèles touchés se lit comme suit : 212 373 véhicules aux États-Unis, 49 334 au Canada, ainsi que 4540 au Mexique. L’équipementier qui est responsable de ces coussins dit avoir eu connaissance d’une rupture, mais il rapporte que celle-ci n’aurait pas fait de blessé.

Stellantis a déclaré qu’elle informerait les propriétaires de la date à laquelle ils pourront faire réparer gratuitement leur véhicule. L’opération sera simple ; le remplacement du coussin latéral.

Shopicar.com, 100% en ligne, magasinez votre voiture, achetez en ligne et on vous livre au Québec!
 
Les modèles visés appartiennent aux années 2015 à 2020. Il s’agit du Ram 1500 Classic, ainsi que des versions camionnettes et châssis-cabine des Ram 2500 et 3500. La génération actuelle de pick-up Ram, lancée pour l’année modèle 2019, n’est pas touchée.

Concernant la similitude avec les problèmes de coussins Takata, il est intéressant de constater que les gonfleurs défectueux proviennent de Joyson Safety Systems, la compagnie qui a racheté les actifs de Takata en 2018 lorsque cette dernière a fait faillite. Depuis la transaction, Joyson y découvre une véritable boîte de pandore, y compris la falsification de données concernant des tests réalisés avec des ceintures de sécurité.

L’ingrédient problématique des gonfleurs Takata a été identifié comme étant le nitrate d’ammonium, un composé volatil conçu pour exploser afin de gonfler les coussins en cas d’accident. Ce produit chimique réagit mal à l’humidité. Stellantis a toutefois déclaré que les unités concernées par ce rappel ne contiennent pas de nitrate d’ammonium.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Debout les Comiques
En ondes jusqu’à 09:00
En direct
75