Aller au contenu

Jeep Compass Trailhawk 2022 essai routier : Respectons l’écusson

Jeep Compass Trailhawk 2022 essai routier : Respectons l’écusson
Jeep Compass Trailhawk 2022 / Auto123.com

Devant du Jeep Compass Trailhawk 2022

•    Auto123 met à l’essai le Jeep Compass Trailhawk 2022.

•    Ce Compass « Trail-Rated » fait justice au nom Trailhawk.

Le Jeep Compass a eu un parcours intéressant. Il a tout d’abord été conçu comme une alternative plus compacte aux Grand Cherokee et Liberty, et c'était bien. Mais, son style maladroit à l'avant s'éloignait un peu trop du domaine des multisegments et on avait l'impression que les dsigners avaient ajouté la calandre habituelle à sept lamelles de Jeep pour nous rappeler que c'était, en fait, un modèle Jeep.

Puis, en 2011, le Compass a reçu une refonte pour le rapprocher du Grand Cherokee de l'époque, et c'était bien, mais on n’y était pas encore tout à fait. 

En 2018, un tout nouveau Compass a fait son apparition. Une fois de plus, les designers se sont tournés vers l'un de ses grands frères pour s'inspirer – cette fois, le Cherokee. Finalement, on a fait mouche. Le Compass offre désormais un excellent mélange de robustesse et de tendance et, ce faisant, fait entrer le modèle dans un créneau plus robuste.

Consultez les véhicules à vendre disponibles près de chez vous

Jeep Compass Trailhawk 2022, arrière

À l'extérieur
Ces deux qualités sont poussées plus loin dans l'édition mise à l’essai, le Trailhawk. C'est bien plus qu'une simple amélioration stylistique. Le Jeep est plus haut, les pneus tout-terrain Falken Wildpeak sont plus larges et il y a deux crochets de remorquage rouges à l'avant et un seul à l'arrière. De plus, le capot arbore de jolis graphismes et les ailes avant arborent l'écusson Trail Rated, une mention qui est seulement possible si on passe à la version Trailhawk. 

Avec ses ailes carrées, sa grille de calandre noire et ses jantes bicolores, ce Compass est peut-être un multisegment – de taille sous-compacte ou compacte –, mais il semble qu'il en faudra beaucoup pour l'arrêter. Il est franchement beau, et il semble que je ne sois pas le seul à le penser. Lorsque Toyota a lancé la version TRD Trail de son ultra populaire RAV4, on a eu l'impression qu'elle visait directement le Compass.

Jeep Compass Trailhawk 2022, intérieur

À l’intérieur
Le Trailhawk est équipé de sièges en vinyle haut de gamme, avec des insertions en tissu et des surpiqûres rouges contrastantes. On retrouve d'autres surpiqûres sur le tableau de bord, le volant et l'accoudoir et un écran de 8,4 pouces juste assez grand pour le véhicule. 

Le levier de vitesse est un peu gros, cependant, et tout ce noir piano qui l’entoure attire la poussière. Le groupe de jauges numériques, quant à lui, peut facilement passer de l'aspect analogique à l'aspect numérique et les diverses données qui y sont affichées peuvent être consultées en appuyant sur un bouton qui minimise tout et vous permet de naviguer dans les menus.

En parlant de cet écran central, c'est là que vous trouverez votre système d'infodivertissement Uconnect, qui reste l'une des meilleures interfaces disponibles sur le marché. Les graphiques sont clairs, l'écran tactile est réactif et une bande à la base de l'écran propose des raccourcis vers vos applications et menus préférés. Apple CarPlay et Android Auto, quant à eux, sont tous deux sans fil. Lorsque je l'ai utilisé, CarPlay a fonctionné sans problème, se connectant dès que j'ai démarré le moteur.  

Il y a également un pavé de recharge sans fil à la base de la console centrale. Il fonctionne comme un chargeur, mais fait aussi office de bac de rangement pratique.

Jeep Compass Trailhawk 2022, bas de console

La façon dont tout cela fonctionne est un joli microcosme du reste du Compass. Les porte-gobelets, tant dans la zone centrale que sur les portières, sont suffisamment grands pour contenir la plupart des récipients, et ceux des portières peuvent accueillir des bouteilles d'eau que j'ai toujours eu du mal à placer au même endroit dans d'autres véhicules. 

Si j'ai un reproche à formuler concernant les rangements, c'est que le bac situé sous les accoudoirs des sièges avant est de petite taille. Pas tellement en termes de profondeur, mais plutôt en termes de taille de l'ouverture elle-même.

Siège du Jeep Compass Trailhawk 2022

Confort des occupants
Les sièges avant et arrière disposent d'un espace suffisant, mais c'est surtout la manière dont cet espace est utilisé qui compte. Il y a très peu de coins ou d'arêtes vives sur lesquels on peut se blesser, ce qui facilite l'entrée et la sortie, ce qui n'est pas négligeable dans les petits véhicules. 

Même avec le toit panoramique sur toute la longueur, l'espace pour la tête est suffisamment généreux pour que les adultes soient à l'aise à l'arrière. Le rembourrage des sièges devrait convenir à presque toutes les tailles, mais j'aurais aimé un peu plus de rembourrage, car avec ce cuir, il peut être un peu glissant. Un détail, mais dont je n'ai pas pu me défaire. 

Bien sûr, comme il s'agit d'un multisegment compact, la plupart des gens ne sont probablement pas trop préoccupés par le fait qu'ils peuvent s'aventurer confortablement sur des routes secondaires de type voiture de sport. Dans un véhicule homologué Trail Rated et orné de ces écussons Trailhawk maintenant très reconnus, ils vont probablement faire du hors route, et vous avez besoin d'un support de siège pour cette application.

Jeep Compass Trailhawk 2022, en profil

Sur (et hors) route
En version Trailhawk, le Compass bénéficie d'angles d'approche et de départ plus importants, le premier qui double presque celui du Compass standard. Vous disposez également d'une garde au sol plus importante et d'un angle de basculement amélioré, ce qui témoigne d'une conversion assez sérieuse. Ajoutez à cela le système Jeep Active Drive Low 4 x 4 avec son rapport de rampe de 20:1, et vous comprenez à quel point – sur papier du moins – le Compass Trailhawk devrait être performant en conduite hors route. 

Alors, naturellement, je devais l'essayer.

Je l'ai emmené sur l'un de mes chemins forestiers préférés, où j'ai testé toutes sortes de véhicules, des familiales Volvo V90 Cross Country aux camionnettes Nissan Frontier Pro-4X. Mais, avec son empattement court et son poids relativement léger, je pensais que ce Compass serait un peu dépassé. 

Tout de suite, j'ai découvert qu'il ne l'était pas. 

Le début de la piste est rempli de petites bosses dans la surface en forme de planche à laver qui ont tendance à secouer et à faire trembler un véhicule comme personne, à tel point que j'ai dû m'accrocher au volant pour ne pas être éjecté de la route. Dans le Compass Trailhawk, ces parcours ont été effectués avec une relative facilitée et sans drame. Bien sûr, cette route, bien que rustique, est un peu entretenue, et peut-être que les traces de passage avaient été un peu améliorées. Mais en fin de compte, j'ai pu voir les trous, mais je ne les ai pas sentis autant que je l'aurais cru. Il n'y a eu pratiquement aucun tremblement du rétroviseur ou du capot, je n'ai jamais touché les butées et le Compass s’est montré très rassurant tout au long du trajet. 

Cela se fait avec peu d'artifices électroniques, aussi. Il y a quatre modes de conduite, mais il n'y en a pas un qui s’appelle Gravier, qui serait le mieux adapté à cette surface. Le plus proche serait le mode Neige, alors je l'ai choisi et c'était bien, mais c'est plus une question de réglage de la suspension et du châssis que d'aides électroniques.

Moteur du Jeep Compass Trailhawk 2022

Le groupe motopropulseur
Le Trailhawk ne subit aucune modification par rapport au véhicule standard et utilise donc un moteur 4-cylindres Tigershark Multiair de 2,4 litres. C'est un nom qui sonne plutôt bien, mais avec 177 chevaux et 172 lb-pi de couple, je ne le considèrerais pas nécessairement comme un monstre de puissance. Ces spécifications sont correctes, mais même s'il est jumelé à une transmission automatique à neuf rapports, il devient un peu stressé lors des dépassements ou des reprises sur l'autoroute. Elle commence à crier et à chercher les vitesses plus souvent, et elle semble un peu mal en point. 

Cela n'a pas d'importance lorsqu'on fait du hors route ou qu'on se déplace en ville, ce qui est bien, mais typiquement, lorsqu'on fait du hors route, on doit prendre l'autoroute pour y arriver.

Le mot de la fin
Le Compass Trailhawk est quand même très bon dans ce qu'il est censé être. Ce petit bébé – enfin, pas bébé ; tout-petit, peut-être – multisegment mérite amplement son appellation Trailhawk et ne laissez personne vous dire le contraire. Bravo à Jeep pour avoir pris cet écusson et l'insigne Trail Rated et pour s'assurer que tout véhicule auquel ils sont attachés mérite son statut, même à ce niveau.

Jeep Compass Trailhawk 2022, calandre

On aime
 
Trail Rated, et ça se voit
Une bonne ergonomie intérieure
L'infodivertissement Uconnect 
 
On aime moins
 
Un peu plus de puissance
Modes de conduite limités
 
La concurrence principale
 
Honda HR-V
Hyundai Kona / Venue
Mitsubishi RVR / Eclipse Cross
Nissan Qashqai
Toyota C-HR / Corolla Cross
 

Design extérieur de l'arrière du Jeep Compass Trailhawk 2022

Jeep Compass Trailhawk 2022 essai routier : Respectons l’écusson

[object Object]

Photo 1

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 2

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 3

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 4

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 5

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 6

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 7

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 8

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 9

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 10

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 11

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 12

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 13

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 14

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 15

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 16

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 17

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 18

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 19

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 20

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 21

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 22

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 23

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 24

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 25

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 26

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 27

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 28

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 29

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 30

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 31

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 32

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 33

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 34

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 35

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 36

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 37

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 38

Source: D.Heyman | Auto123

[object Object]

Photo 39

Source: D.Heyman | Auto123

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le lunch All Dressed
En ondes jusqu’à 13:00
En direct
75