• Accueil
  • Quels sont les meilleurs jeux de course?
Jeux Vidéos

Quels sont les meilleurs jeux de course?

Quels sont les meilleurs jeux de course?
Mario Kart
jeux.ca

Très rapidement après l’apparition des premiers jeux vidéo dans les années 70, des développeurs se sont demandés comment reproduire l’expérience de conduite de façon virtuelle pour faire des jeux de course. C’est Atari, le développeur, éditeur et constructeur de jeu vidéo qui a dégainé le premier avec Space Race en 1973 suivi de Taito et de Speed Race.

Depuis les jeux de courses de voitures, les jeux de moto, les jeux de kart ou tout autre engin ont bien évolué. Certains sont plus dans l’arcade et des sensations fortes en dépit du réalisme tandis que d’autres sont plutôt portés sur la simulation avec des jeux prenant la forme de simulateur de conduite, simulation automobile, de simulation exigeante. C’est devenu un genre de jeu vidéo à part entière. Bien entendu il existe des centaines de jeux de voiture et on ne pouvait pas toute les mettre ici. On a donc dû opérer des choix pour n’en retenir que quelques uns.

Voici les jeux de courses qui sont pour moi les plus importants et qui ont marqué ma carrière de gamer commencée en 1991. Il y aura des jeux de voitures, des versions console mais aussi PC et même des jeux disponibles sur les nouvelles consoles puisque l’un d’entre eux est disponible dès maintenant. Amateurs de jeux de voitures et de motos, prenez des notes pour votre collection !

Les meilleurs jeux de course jamais fait d’hier à aujourd’hui.

Super Mario Kart – Super Nintendo – 1992

Lorsque Super Mario Kart est sorti en 1992 sur Super Nintendo, il a montré que les jeux de courses n’étaient pas obligés d’être sérieux. Ils pouvaient aussi être funs. Super Mario Kart a tout détruit sur son passage. Avec un choix de personnages tous issus de l’univers de Mario, des pistes provenant parfois des endroits les plus marquants des jeux et d’autres fois présentant des décors inédit, Super Mario Kart change la donne.

Avec une fausse 3D du plus bel effet, on tente d’accomplir les trois tours requis en un minimum de temps en s’assurant d’éviter les projectiles ennemis ou en visant bien, le cas échéant. Car oui on peut utiliser des projectiles en passant sur les points d’interrogation disséminés sur la piste. Dans ce premier épisode de courses de kart de Mario, ils sont au nombre de neuf :

  • Champignon pour aller plus vite
  • Peau de banane à poser sur la piste
  • Carapace verte qui rebondira contre les parois jusqu’à ce qu’elle touche un pilote
  • Carapace rouge qui agit comme un missile à tête chercheuse sur le concurrent devant vous
  • Étoile qui vous procure un boost d’accélération et vous rend à la fois invulnérable aux projectiles et vous permet de déstabiliser les concurrents que vous touchez (temporaire)
  • Plume qui permet de faire un saut par dessus une paroi
  • Pièces qui vous octroie deux pièces
  • Fantôme qui vous permet d’être invisible (temporaire) et de subtiliser le bonus de votre adversaire (seulement en mode multijoueurs deux joueurs)
  • Éclair qui réduit la taille de tout le monde sauf du lanceur et permet d’écraser les concurrents qui sont d’autant plus ralentis par ce malus

On peut aussi tenter de trouver des raccourcis, mais c’est à nos risques et périls vu comme certains circuits sont périlleux et sinueux.

En termes de modes de jeux on a de quoi faire : Grand Prix en 50cc, 100cc ou 150cc ; Time Trial (course contre la montre), et enfin le mode deux joueurs qui proposent les mêmes activités en plus du mode battle qui nous voit nous affronter à un ami. Les deux concurrents ont trois ballons chacun, le premier à les perdre est vaincu. C’est assurément le mode le plus fun du jeu.

La licence Mario Kart continue encore à ce jour et a connu un épisode sur chaque console du constructeur depuis la Super Nintendo et même sur mobiles avec Mario Kart Tour. Des jeux de courses comme on les aime.

Race Driver GRID – Xbox 360, PS3, PC – 2007

Race Driver GRID, c’est la dernière grosse claque que je me suis prise en termes de jeux de courses. Je m’en souviens comme si c’était hier : 2007, seul dans ma chambre à Paris, j’allume ma Xbox 360 et vais sur le store pour regarder les dernières démos disponibles. FIFA 07, je prends et tiens Race Driver GRID, pourquoi pas, je prends aussi. Je lance le jeu et on me demande de choisir mon nom dans une liste. Ok, soit, Antoine. On me l’a déjà demandé avant mais ça ne changeait rien. Quand soudain : « Bonjour Antoine, bienvenue ! » What? C’est à moi qu’elle parle la dame, là ? J’étais dedans. Puis chaque fois que je relançais le jeu : « Bonjour Antoine, votre voiture vous attend ! » et durant les courses : « Ok Antoine, votre voiture est un peu cabossée mais il n’y rien de grave. » Ce storytelling qui s’adressait à moi et cassait le quatrième mur m’a littéralement scotché !

Puis lorsque j’ai enfin de quoi m’acheter le jeu, j’ai reçu une nouvelle claque en termes de graphismes d’une part avec des déformations crédibles sur les voitures en cas de choc, des modélisations presque parfaites, des circuits à la végétation et au bitume réalistes. D’autre part le gameplay très orienté arcade était génial avec des modes de jeu en pagaille, un système d’expérience qui en ferait presque un RPG et des dégâts avec de vraies conséquences sur la conduite. Sans oublier le système de retour en arrière (rewind) qui permettait de rejouer les quelques secondes avant un crash pour en changer l’issue. Les amateurs de voitures en avait pour leur argent.

Il s’agissait d’un jeu de la série TOCA Touring Car Championship débutée sur PlayStation et PC en 1997. La série est toujours en cours et le dernier volet à avoir vu le jour est Grid Legends en 2022.

Gran Turismo 2 – PlayStation – 1999

Après un premier volet très riche en contenu et au succès certain, Sony est de retour dans les starting blocks avec Gran Turismo 2. Cette fois-ci on a droit à deux CD : Arcade et Gran Turismo. Le premier parle de lui-même. On peut disputer des courses comme bon nous semble et débloquer des véhicules au fur et à mesure de nos victoires. Quant au second, il s’agit d’un jeu de course très orienté simulation. Avant de pouvoir faire des courses et véritablement débuter le mode carrière, il faut réussir des épreuves de permis. Ce n’est vraiment pas l’aspect le plus fun du jeu mais il est obligatoire (comme ce satané parking souterrain dans le tout premier Driver).

Une fois réussies les premières épreuves on doit accomplir différents objectifs pour récolter de l’argent et s’acheter des voitures. Le but est bien entendu de débloquer toutes les voitures que l’on peut ensuite utiliser dans le CD Arcade grâce à la sauvegarde sur la carte-mémoire.

Forza Horizon 5 – Xbox Series X|S – 2021

Le jeu de course le plus récent de toute cette liste. Forza Horizon 5 est le nouveau volet du jeu de courses en monde ouvert de Turn 10. Dans ce cinquième volet, on nous invite à déambuler dans une version fictive du Mexique avec ses montagnes arides, ses cactus et ses villages typiques.

Comme dans les jeux précédents, on dispute des courses et on remporte du cash qui nous permet de débloquer des dizaines et des dizaines de voitures parmi lesquelles on retrouve les plus grandes marques comme Porsche, Lamborghini, Ferrari ou encore Renault, DeLorean, et Koenigsegg. On peut même conduire des Formule 1.

Le monde est vaste, les activités, nombreuses et on a toujours quelque chose à faire ou un endroit à découvrir, passionnant et gratifiant à longueur de temps. Sans parler des graphismes réalistes qui sont à couper le souffle tout en tournant à 60 images par seconde avec des effets de Ray Tracing hallucinants sur les consoles de nouvelle génération.

Ignition / Fun Tracks – PC – 1997

C’est un jeu que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaitre. Oui, vu qu’il est sorti il y a 25 ans… Fun Tracks en Europe et Ignition en Amérique du Nord est un jeu dans la droite lignée de Micromachines d’Electronic Arts. C’est à dire que le jeu est vu de dessus et qu’on a l’impression de conduire des modèles réduits de voitures. Les courses sont funs avec un simple boost pour faire la différence et des obstacles à éviter sous peine de perdre de précieuses secondes.

Mais ce qui m’a le plus marqué dans ce jeu de courses acheté à 10 francs dans un supermarché ce sont les musiques toutes plus entraînantes les unes que les autres. Je les fredonne encore en écrivant cet article. D’accord le jeu ne propose que peu de circuits disponibles et de voitures mais c’est tellement fun que l’on va tout de même y passer des heures.

Motocross Madness 2 – PC – 2000

Il s’agit pour moi du meilleur jeu de moto jamais fait. Même si j’avais goûté aux joies de ce sport avec Moto Racer de Delphine Software, Motocross Madness 2 a mis la barre à un niveau très haut. En termes de courses de motos, je n’ai jamais ressenti ça depuis.

Outre les courses de moto qui sont excellente, c’est surtout le mode figures qui m’intéressait le plus. On pouvait être dans un environnement ouvert et on pouvait explorer le niveau et trouver les meilleurs spots pour faire les meilleures figures. Pas de musique, pas de concurrents, pas de public, juste toi, la moto, la nature et la terre battue. À quand un prochain volet (un vrai, pas un ersatz avec les avatars de Xbox 360) ?

Need for Speed Hot Pursuit 2 – PC, GameCube, PS2, Xbox – 2002

Mon premier jeu de poursuite issue de la célèbre licence Need for Speed d’Electronic Arts. C’était à l’époque où je jouais encore beaucoup sur PC malgré les lacunes de ce dernier. Je ne sais plus comment j’ai obtenu cette version illicite mais toujours reste-t-il qu’il s’agissait d’une version pirate de ce jeu de voiture qui n’avait qu’une seule piste sonore : People that We Love de Bush. Elle tournait en boucle encore et toujours mais je ne m’en suis jamais lassé.

Dans ce Need for Speed Hot Pursuit 2 (ou NFSHP2.exe) on pouvait jouer, comme le veut la licence, soit un « criminel » soit un policier. Dans les deux cas, on avait de nombreuses activités à accomplir et de défis à relever. Certes le jeu a vieilli aujourd’hui et on est loin des centaines de voitures de Forza Horizon par exemple mais ça reste un moment fun.

Blur – PC, PS3, Xbox 360 – 2010

Si Mario Kart arbore une patte graphique plutôt enfantine, Blur est son antithèse. Sans aller jusqu’à dire que c’est un Mario Kart pour adultes, Blur fait le choix du réalisme et de l’époque contemporaine. En gros, on fait des courses dans les rues de villes célèbres et on peut attraper des power up pour pénaliser nos adversaires ou se donner un boost de vitesse par exemple. Ça ne casse pas trois pattes à un canard mais ça reste fun.

Quarantine – PC, 3DO – 1994

À l’époque où tout le monde ne jurait que par Carmaggedon, qui par ailleurs défrayait la chronique en mélangeant le jeu de course et la violence gratuite le tout dans une 3D certes impressionnante pour l’époque mais tout de même rudimentaire, je faisais partie des irréductibles (et peut-être des snobs) qui passait son temps à optimiser son taxi de la mort avec mitrailleuse sur le toit dans Quarantine. Autrement aussi violent que Carmaggedon, Quarantine se déroule dans un futur sombre et dystopique entre Mad Max et Blade Runner. Il pleut tout le temps et le soleil ne sort jamais. Pour les chauffeurs de taxi, c’est la porte ouverte à tout et tous les coups sont permis pour piquer des clients aux concurrents, y compris la mort.

On est loin des courses automobiles traditionnelles mais ça fait du bien d’avoir un peu de fun décérébré de temps en temps dans un jeu de voiture. Ne soyons pas tout le temps sérieux.

Mentions honorables :

  • Real Racing
  • Real Racing 2
  • Real Racing 3
  • Split Second
  • Formula 1 2020
  • Asphalt 9 (et les anciens Asphalt aussi)
  • Art of Rally
  • SEGA Rally
  • Colin McRae Rally 2
  • V-Rally 97
  • Forza Motorsport 7
  • Burnout 3 Takedown
  • Burnout Paradise

Un texte de Antoine Clerc-Renaud de Jeux.ca

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le fun est dans le retour
En ondes jusqu’à 18:00
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.