nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars ic more vert 36px cloud download 95like 2 phone 2
  • Accueil
  • La neutralité du Net est officiellement finie aux États-Unis

La neutralité du Net est officiellement finie aux États-Unis

La neutralité du Net est officiellement finie aux États-Unis Pixabay

Ce lundi, le grand principe de neutralité du Net, dont l’abolition avait été votée en décembre dernier, a pris fin.

Voté au mois de décembre par la FCC (Federal Communications Commission), la disparition de le neutralité du Net pourrait marquer un changement important dans l’utilisation et la livraison de contenu et d’information via le web. Cette neutralité est un principe fondateur d’internet, car il garantit un accès égal et sans discrimination au réseau. Avec sa disparition, on pourrait voir arriver plus de libertés aux fournisseurs de services et aux opérateurs de télécommunication. Ils pourraient offrir par exemple des services différents selon les montants payés, ou offrir une bande passante plus rapide à certain utilisateurs.

Les fournisseurs peuvent désormais, censurer des sites, bloquer des applications et des service et faire payer plus cher leurs clients selon les services utilisés. Par exemple, si un usager veux avoir droit de regarder Netflix, il pourrait éventuellement lui en coûter plus cher sur sa facture d’internet. Ou alors, si un usager consulte un site web ou du contenu venant d’une entreprise concurrente à son fournisseur, il pourrait voir sa connexion ralentie, voire même bloquée. Comme les géants de l’information se partagent les postes de télé, les studios de nouvelles, et les moyens de distribution, ça pourrait aller loin.

Le Sénat américain avait voté pour l’annulation de cette décision de la FCC, mais pour avoir un effet il faudrait aussi que la chambre des représentant se prononce. Sur les 218 députés requis pour en faire la demande, il en manque environ 50. Et même si tout le monde vote contre, il faudrait également une signature du président pour annuler cette décision. Chose peu probable, car c’est le président Trump en personne qui avait mis en poste Ajit Pai à la tête de la FCC, lui qui est un ardent ennemi de la neutralité du Net.

Selon des observateurs, les compagnies ne vont pas immédiatement couper les services et augmenter les factures. Tout se passera lentement, en au fil des mois et des années, l’internet libre sera complètement disparu, les citoyens et l’information auront perdu.

Debout les Comiques

Debout les Comiques

avec Martin Cloutier

En direct de 05:25 à 09:00
1672
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.