• Accueil
  • Retour sur un Grand Prix du Canada fort réussi
98.5 Sports
F1 Montréal

Retour sur un Grand Prix du Canada fort réussi

Retour sur un Grand Prix du Canada fort réussi
Max Verstappen
BIG

Après une longue attente de deux ans, la Formule 1 est revenu à Montréal et a été acclamé par les partisans de course automobile qui attendaient impatiemment ce moment. Pour ceux qui suivent la F1, depuis un bon moment, on sait que Montréal réserve toujours des rebondissements, et je ne fais pas référence au marsouinage des voitures, sur le Circuit Gilles-Villeneuve.

Si, en plus, la météo s’en mêle, ça donne des résultats inattendus comme l’excellente performance de Fernando Alonso (qui aura 41 ans bientôt) aux qualifications du samedi, dans des conditions changeantes et imprévisibles. Même les deux voitures de l’écurie HAAS ont réussi l’exploit de se placer en 5e et 6e place pour le départ. Il est clair que ces positions n’allaient pas nécessairement tenir pendant la course puisque ce sont des écuries de milieu de grille mais ça ne faisait qu’ajouter au suspense du départ; c’est le moment le plus risqué pour des accrochages, surtout à Montréal avec son court sprint vers la première courbe à gauche qui mène dans la courbe Senna.

Max Verstappen qui est le meneur au championnat des pilotes a quant à lui, décroché la pole devant Alonso et Sainz. Et c’est sans surprise qu’après un excellent départ, il s’est forgé une bonne marge d’avance sur ses plus proches rivaux. Max Verstappen a repoussé un Carlos Sainz rapide pour remporter le Grand Prix du Canada et accroître son avance au championnat. Verstappen avait mené Sainz pendant une grande partie de la course après avoir réussi son escapade depuis la pole, tandis que l’Espagnol a perdu des premières secondes cruciales coincé derrière Fernando Alonso. Incapable de récupérer la différence sur la piste, le défi pour garder sa position de tête s’est transformée en une lutte potentiellement stratégique lorsque Verstappen a effectué un deuxième arrêt au stand au 43e tour, ses pneus durs souffrant d’un relais de 34 tours après un arrêt ambitieux au 8e tour lorsqu’on a déployé la voiture de sécurité virtuelle.

C’est son coéquipier Sergio Perez, dont la voiture s’est arrêtée sur la piste, qui a causé cet évènement alors qu’il courait en 10e avec un problème hydraulique apparent qui l’a empêché de changer de vitesse. Sainz avait retardé son arrêt jusqu’au 21e tour, lorsqu’il a marqué son propre arrêt lors d’un autre VSC – celui-ci causé par la voiture Haas pilotée par Mick Schumacher. Sainz a hérité de la tête du Néerlandais avec une avance de près de 10 secondes à 29 tours de la fin.

La course a été réinitialisée par une voiture de sécurité au 48e tour. Yuki Tsunoda, fraîchement sorti des stands sur des pneus durs froids, s’est enfoncé au virage 2 et a percuté la barrière extérieure, mettant fin à sa course. Le timing était parfait pour Ferrari. Sainza plongé dans les puits pour un nouveau train de pneus durs, étant six tours plus frais que ceux de Verstappen, et s’est lancé à l’assaut de la tête de course avec 16 tours à faire.

Alors que l’Espagnol avait un bon rythme, il n’a pu avancer. Verstappen était parfait autour du circuit et a pu tenir Sainz à bout de bras, même dans la longue ligne droite où le DRS s’activait, laissant Sainz juste en deçà de l’avantage dont il avait besoin pour envisager un dépassement au freinage avant la chicane du mur des champions.
Verstappen a réussi à remporter une victoire âprement disputée avec 0,9 s d’écart pour augmenter son avance au championnat. « Les derniers tours ont été très amusants », a-t-il déclaré. « Je pense que j’aurais préféré attaquer au lieu de défendre, mais heureusement, ça a marché. » Sainz a réalisé le tour le plus rapide de la course mais a été déçu de manquer une autre occasion de remporter son premier
Grand Prix de Formule 1.

Pour Montréal, et certainement pour le Canada tout entier, ce genre d’événement représente une visibilité à l’international comme nul autre événement; n’oublions pas qu’il y seulement 23 villes à travers le monde qui présente une course de F1. Montréal était à sa 41eprésentation sur l’Ile Notre Dame, le circuit nommé après un héros de la F1, Gilles-Villeneuve.  D’ailleurs, cette année marque, tristement, le 40e anniversaire de la mort de Gilles et tous les amateurs decourses s’en souviennent ou du moins, sont au courant de l’impact que Gilles Villeneuve a eu pour les passionnés de F1. On se souviendra. Le prochain rendez-vous de la F1 est dans deux semaine à Silverstone pour le GP d’Angleterre.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le fun est dans le retour
En ondes jusqu’à 18:00
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.