• Accueil
  • «Il a tout le temps été gentil avec tout le monde»
98.5 Sports
Drouin sur Fleury

«Il a tout le temps été gentil avec tout le monde»

«Il a tout le temps été gentil avec tout le monde»

La foule du Centre Bell a déjà malmené Marc-André Fleury, mais jeudi soir, elle l’a ovationné. 

Avec les Blackhawks de Chicago en avant 2-0 et moins d’une minute à disputer à la partie, les spectateurs montréalais ont commencé à scander le nom du gardien québécois qui a remporté la 500e victoire de sa carrière dans la Ligue nationale de hockey.

Après avoir été englouti par ses coéquipiers des Blackhawks, ces derniers lui ont fait une haie d’honneur quand il a quitté la patinoire.

Fleury, à son tour, a fait un signe de la mitaine en direction de David Savard, de Mathieu Perreault et de Chris Wideman, les trois joueurs des Canadiens qui étaient demeurés sur la patinoire pour saluer son exploit.

Après avoir quitté la patinoire, les spectateurs ont de nouveau scandé «Fleu-ry! Fleu-ry!» et le gardien de but est venu les saluer, main sur le cœur, avant de faire une entrevue avec Pierre Houde et Marc Denis, du Réseau des Sports.

« Je ne peux pas demander mieux. Être ici, à la maison. L’accueil ici des gens qui m’ont souvent hué durant des années… (rires) C’est le fun de pouvoir vivre ça ce soir. »

À son retour au vestiaire, Fleury a été inondé de flotte par ses coéquipiers.

Après la rencontre, les joueurs des Canadiens ont à leur tour commenté l’exploit du gardien québécois.

« Marc-André, c’est une des personnes les plus gentilles que j’ai rencontrées de toute ma carrière », a dit Jonathan Drouin.

« C’est quelqu’un de vraiment humble, qui travaille sur sa game. C’est sûr que j’aurais aimé voir sa 500e demain à la télé ou un autre jour, mais je suis content pour lui. Je pense qu’il le mérite. Il a tout le temps été gentil avec tout le monde. Il a toujours travaillé fort dans sa carrière. »

Drouin précise que l’attitude de Fleury n’a jamais changé au cours des années.

« Son attitude… Il est tout le temps de bonne humeur. Que ce soit une personne de 12 ans ou de 30 ans, il est tout le temps humble. Il veut aider les gens, aussi, que ce soit au hockey ou hors de la glace. »

« Ça doit être spécial pour lui, d’accomplir ça ici », a souligné l'entraîneur Dominique Ducharme.

« Et 500 victoires, ça mérite un coup de chapeau. C’est une très belle carrière. »

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Radio Hollywood
En ondes jusqu’à 18:00
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.