• Accueil
  • Les Canadiens s'inclinent à l'usure contre les Bruins
98.5 Sports
Défaite de 5-2

Les Canadiens s'inclinent à l'usure contre les Bruins

Les Canadiens s'inclinent à l'usure contre les Bruins
Winslow Townson/Getty Images

Lourdement amochés, les Canadiens de Montréal se sont inclinés à l’usure, dimanche, à Boston, quand ils ont été vaincus 5-2 par les Bruins.

Privés de Carey Price et de Jake Allen devant le filet, sans Jonathan Drouin, Mike Hoffman, Mathieu Perreault, Cédric Paquette en attaque et en raison de l’absence de Joel Edmundson en défense, les hommes de Dominique Ducharme ont largement tenu le coup durant deux périodes avant de s’effondrer en troisième période.

Trois buts des Bruins en 6:51 au dernier engagement ont torpillé les chances des Canadiens (4-11-2, 10 points) aller au moins inscrire un point pour un quatrième match de suite.

Ce fut la soirée des Charlie pour les Bruins (8-5, 16 points) en raison des deux buts de Charlie McAvoy (2e, 3e) et de Charlie Coyle (4e, 5e). Taylor Hall (4e) a complété dans un filet désert. Jeremy Swayman a repoussé 27 des 29 tirs dirigés vers lui.

Joel Armia, avec son premier but de la saison, et Michael Pezzetta, avec son premier but dans la Ligue nationale, ont fait mouche pour le Tricolore qui sera à New York, mardi, afin d’y affronter les Rangers. Samuel Montenbeault a fait face à 41 rondelles.

Les Canadiens résistent

Une pénalité pour double-échec de Josh Anderson aux dépens de Brad Marchand a placé le Tricolore dans l'eau chaude très tôt en première période, mais Samuel Montembeault et la défensive ont tenu le coup.

Les Canadiens ont ouvert la marque à 8:09 par l'entremise de Joel Armia. Lors d'une descente à trois contre un, le Finlandais a décidé de lancer et la décision s'est avérée payante. Son premier but de la saison.

Jake Evans a écopé à son tour d'une pénalité aux dépens de Marchand et les Canadiens s'en sont tirés sans casse une fois de plus.

La troisième punition décernée au Tricolore (Brendan Gallagher) n'a rien coûté, car les Bruins se sont fait prendre à leur tour 36 secondes plus tard et la période s'est terminée ainsi.

Les Bruins ont pris de plus l'initiative en deuxième période. À la quatrième minute de jeu, David Pastrnak et Marchand se sont échappés. Pourchassé par Ben Chiarot, Pastrnak a remis à Marchand, mais Montembeault a fait l'arrêt.

À force de menacer, les Bruins ont fini par toucher la cible. Montembeault n'a pas maîtrisé un tir et Charlie McAvoy s'est emparé de la rondelle dans l'enclave pour créer l'égalité à 8:27. 

Les hommes de Dominique Ducharme ont repris les devants lorsqu'un tir de la pointe d'Adam Brooks a eté dévié par Michael Pezzetta avant de se frayer un chemin derrière le gardien Swayman. Le premier but de Pezzetta dans la LNH.

Quand ton adversaire a un taux d'efficacité de 25 % en avantage numérique, ce n'est pas une bonne idée d'accorder un quatrième jeu de puissance, cette fois, en début de troisième période.

Les Bruins n'ont pas raté leur coup et c'est encore McAvoy qui a fait mouche à 2:14. Et ils en ont ajouté un autre moins de quatre minutes plus tard, lorsqu'en tentant de dégager le devant du filet, Jeff Petry a lancé la rondelle sur le casque de Charlie Coyle... qui s'est retrouvée derrière Montembeault.

Ce qui ressemblait à une déroute de troisième période s'est poursuivi lorsque Coyle, encore lui, s'est moqué de Brooks avant de déjouer Montembeault avec un tir précis dans le haut du filet: trois buts en six minutes et 51 secondes...

Dominique Ducharme a retiré Montembeault et Taylor Hall a marqué dans un filet désert.

Le lunch All Dressed
En direct de 11:30 à 13:00
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.