• Accueil
  • «Jack, c'est la version boxe des Devils, il joue la trappe» -Jean Pascal
98.5 Sports

«Jack, c'est la version boxe des Devils, il joue la trappe» -Jean Pascal

«Jack, c'est la version boxe des Devils, il joue la trappe» -Jean PascalAl Bello/Getty Images
Le point de presse de Jean Pascal

2:51

Le point de presse de Jean Pascal

Détails
L'entrevue de Stéphan Larouche avec Jeremy Filosa

5:56

ATLANTA - Le Jean Pascal d’il y a 10 ans n’aurait pas du tout apprécié de la façon dont s’est déroulée la pesée officielle, vendredi, au Component Night Club d’Atlanta.

Au lieu de monter sur la scène à 14h00, c’est plutôt vers 15h30 que le champion du monde québécois et l'aspirant Badou Jack sont montés sur la balance.

À la surprise des journalistes du Québec sur place, Pascal était très serein derrière le rideau de la scène, grignotant quelques fruits pour reprendre des forces, une fois avoir respecté la limite.

Une pesée bordélique!

Il devait y avoir 500 personnes entassées dans cette boîte de nuit appartenant à Floyd Mayweather, promoteur de l’évènement. Les portes ouvraient à 12h30, mais la pesée ne devait que débuter vers 14h00.  

Le DJ mixait du gros rap à tue-tête depuis l’ouverture des portes, des artistes sont venus danser et chanter sur la scène, des entrevues ont été effectuées avec des personnalités qui étaient sur place comme l’ancien champion du monde Evander Holyfield, mais la foule s’impatientait.

Que se passait-il donc pour que ce soit si long?

Finalement, vers 14h20, les boxeurs de la sous-carte ont commencé à défiler sur la scène. Mais pourquoi les boxeurs de la sous-carte en premier? C’est hors norme. Habituellement, les boxeurs qui font la finale passent avant, question de respecter les vedettes de la carte qui ont aussi très hâte de se réhydrater.

Déjà, on le sentait, il y avait anguille sous roche. Comme le soupçonnaient plusieurs, un boxeur du combat principal n’arrivait pas à faire le poids. Lorsque Gervonta Davis, la vedette locale du gala s’est présentée sur la balance, vers 15h50, il dépassait la limite de poids par 1,2 livre!

En plus, lors de son face à face avec son adversaire Yuriorkis Gambia, Davis l’a bousculé à deux reprises, ce qui a mené à une spectaculaire escarmouche sur la scène où plusieurs coups ont été lancés de part et d’autre. La sécurité a mis plusieurs minutes à calmer les esprits.

Davis avait une heure pour perdre le poids requis, ce qu’il a fait.

L'expérience parle

Tel que mentionné plus haut, Pascal n’aurait pas apprécié un tel traitement il y a 10 ans, mais aujourd’hui, son expérience a pris le dessus.

« Non, je ne pouvais pas manger ou boire. Je me suis donc rendu dans mon coin et j’ai pris mon mal en patience. Je suis un vétéran, j’en ai vu d’autres. J’ai demandé si au moins Badou et moi pouvions passer avant, mais il semble que ce n’était pas possible. J’ai tout simplement attendu le moment où on m’a fait signe.»

Toute la semaine, les deux vétérans se sont lancé des fleurs. Il semble clair que Jack et Pascal se respectent énormément. Ils ont été des partenaires d’entrainement et se connaissent très bien.

Ça n’a pas été bien différent vendredi, malgré un échange de regard très intense lors du face à face. Les deux hommes sont restés très respectueux l’un envers l’autre. Ce n’est pas normalement le style de Pascal, qui aime jouer dans la tête de ses adversaires durant ces moments.

« Ça ne valait pas la peine, a expliqué son entraineur Stéphan Larouche. Badou est un gentleman et Jean l’a répété souvent. De toute façon, ça ne donnerait rien. On aurait perdu de l’énergie à faire cela et ça n’aurait pas fonctionné contre un vétéran comme Jack. »

Le champion négligé

Jean Pascal, même s’il est champion, entre dans ce combat comme le négligé et il le sait. Les sites de paris sportifs le disent, les experts de la boxe le disent et Jean le dit lui-même, ça va prendre une performance sans faille pour battre Badou Jack.

« Je sais que je m’en viens ici, sur le territoire de mon adversaire, au pays de l’oncle Sam. J’ai toute la machine de Mayweather contre moi de l’autre côté. Je suis le champion, mais j’arrive ici comme négligé. Je sais que ce ne sera pas facile. »

En plus, Pascal se retrouve devant le maître des combats serré, Badou Jack, qui a quitté l’arène trois fois avec des combats nuls dans ses cinq derniers duels. (Jack a ensuite reçu une victoire par disqualification lorsque Lucian Bute a testé positif.)

« Jack, c’est la version boxe des Devils de Jacques Lemaire. Il joue la trappe! Mais moi je vais faire plaisir à Stéphan, car je vais attaquer comme les "Bad Bruins"»

Stéphan Larouche est un partisan avoué des Bruins de Boston...

Le combat de championnat du monde WBA des mi-lourds entre Jean Pascal et Badou Jack sera radiodiffusé sur les ondes du réseau Cogeco samedi soir, immédiatement après le match entre le Lightning et le Canadien.

Jeremy Filosa / 98,5 Sports

CKOI la nuit
En direct de 00:00 à 05:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.