• Accueil
  • Jean Pascal: «Un athlète à l'état pur» -Stéphan Larouche
98.5 Sports

Jean Pascal: «Un athlète à l'état pur» -Stéphan Larouche

Jean Pascal: «Un athlète à l'état pur» -Stéphan LaroucheAl Bello/Getty Images
Jean Pascal vient de terrasser Marcus Browne
Boxe - Jean Pascal: l'entraîneur Stéphan Larouche parle du camp situé à Porto Rico en vue du combat contre Badou Jack le 28 décembre

13:10

Le boxeur Jean Pascal défendra son titre WBA des mi-lourds face aux Suédois Badou Jack le 28 décembre à Atlanta. Le combat sera présenté sur les ondes du 98.5 vers 21h45 tout juste après le match du Canadien.

En conversation avec Mario Langlois en provenance de Porto Rico , l’entraîneur Stephan Larouche trace le portrait du genre d’adversaire que Jean Pascal va affronter.

« Badou Jack est un gars qui est très confiant dans un ring. Il fait attention, il ne prend pas de risques. C’est un gars qui se soucie peu du spectacle. Il trouve les moyens de gagner. Il a un volume de coups de poing qui est élevé, donc qui ne ressemble pas beaucoup à Marcus Browne (que Pascal a vaincu pour obtenir sa couronne).

« Badou Jack vient d’une bonne école de boxe. Il a une bonne fondation et une bonne défensive. Il n’est pas exceptionnel dans rien, mais il est bon dans tout. »

En clair, Stephan Larouche ne veut pas que la décision se retrouve dans les mains des juges.

« On sait que, physiquement, Jean va être beaucoup plus fort que lui. On sait que l’on peut le déranger, le déstabiliser. On est conscients de ça. Il ne faut surtout pas le laisser s’installer.

« Jean va être très intimidant dans le ring. Il a un style qui est peu orthodoxe. Qui est un peu échevelé, désorganisé. Jean ne fait jamais les mêmes choses d’un combat à l’autre. C’est très difficile de se préparer pour Jean. De ce côté, on a un avantage. »

Est-ce que Stéphan Larouche a plus confiance en Jean Pascal aujourd’hui qu’à ses débuts?

« C’est clair que oui et je dirais qu’au niveau de sa préparation, c’est le jour et la nuit. Lors de nos premiers combats ensemble, il y avait un Jean qui s’assoyait beaucoup sur son talent. Le fait qu’il soit revenu dans les classements, qu’il est revenu champion du monde, a créé une dose de motivation qui est absolument impressionnante. »

Et Larouche admet que sa longue collaboration avec Jean Pascal a changé sa perception de lui.

« J’ai appris à admirer Jean d’une certaine façon. On a beaucoup de respect l’un pour l’autre, mais j’ai appris à le connaître et à le comprendre. Et j’ai vu en lui un athlète à l’état pur. Quelqu’un qui se donne.

« Il a une confiance inébranlable en lui. Il trouve du positif partout. Cette tête-là est une tête de gagnant. Je souhaite ça à tous les entraîneurs de pouvoir vivre à côté d’un athlète aussi confiant, aussi bien dans sa tête. Et d’après moi des athlètes comme Sidney Crosby, Patrive Bergeron, Wayne Gretzky, Alexandre Despatie, sont des athlètes comme ça. »

CKOI la nuit
En direct de 00:00 à 05:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.