• Accueil
  • Avec ou sans les Rays, St. Petersburg ira de l’avant

Avec ou sans les Rays, St. Petersburg ira de l’avant

Avec ou sans les Rays, St. Petersburg ira de l’avant

La ville de St. Petersburg, dans le comté de Hillsborough à Tampa Bay, a de grands projets. Au centre de la ville, un énorme terrain de 85 acres, sur lequel on y retrouve aujourd’hui le vieux Tropicana Field, est convoité pour un développement majeur.

D’ici quelques années, cette énorme parcelle, occupée uniquement par le stade et son stationnement, sera transformée en secteur des plus modernes.

La question la plus importe qui demeure toujours sans réponse est la suivante : y aurait-il toujours un stade de baseball à cet endroit? 

Le maire de St. Pete, Rick Kriseman, qui est à l’origine du projet, a embauché la firme d’architecture HKS, dans le but de mettre sur pied deux schémas, le premier avec un nouveau stade pour les Rays et le deuxième sans stade.

La firme HKS est bien connue pour leurs travaux dans de nombreux projets de stade. C'est elle qui a conçu le nouveau stade des Rams de Los Angeles, présentement en construction en Californie.

Que fera le proprio des Rays?

Maintenant que le projet de stade des Rays à Ybor City est tombé à l’eau, la ville de St. Pete désire savoir dans un court délai si le propriétaire des Rays, Stuart Sternberg, a de l’intérêt pour la construction d’un nouveau stade sur le même site où se trouve actuellement l’ancien stade.

Comme on peut le voir sur l’image principale qui accompagne ce texte, le stade serait déplacé à l’extrémité nord-est du grand terrain, alors que présentement, le vieux stade est situé au centre des terres.

Selon les informations obtenues par le 98,5 Sports, la dimension réservée pour le nouveau stade serait de 500 000 pieds carrés. À titre comparatif, le Stade olympique de Montréal a une superficie de 638 400 pieds carrés.

Dans une entrevue récente au site The Catalyst de St. Pete, le maire Kriseman a indiqué qu’il donnerait aux Rays quelques semaines pour réfléchir à sa proposition, après avoir bien digéré l’échec à Ybor City.

«Je voudrais avoir de leurs nouvelles dès qu’ils se sentiront prêts à en parler avec nous. Nous savons que nous pouvons procéder rapidement, peu importe quel schéma nous choisirons. Pour l’instant, nous n’avons pas parlé de financement puisque les Rays ne nous ont pas réellement signifié que l’endroit idéal pour leur prochain stade est bel et bien ici.»

«Nous avons deux projets de développement et aucun d’entre eux n’entrevoit que nous attendions à la fin du bail que possèdent les Rays avec le Tropicana Field, qui se termine en 2027. Nous n’attendrons pas jusque-là pour effectuer la première pelletée de terre.»

Un bail jusqu’en 2027

Les Rays ont en effet un bail les forçant à demeurer au Tropicana Field jusqu’en 2027.

Le réputé avocat spécialisé dans le domaine sportif, Eric Macramalla, a d’ailleurs décortiqué le document dans un récent article, indiquant que si la ville de St. Pete voulait être intransigeante, il serait difficile pour les Rays de s’en sortir sans grave pénalité.

Mais dans un échange de courriel avec le 98,5 Sports, Macramalla a avoué s’être uniquement concentré sur l’aspect légal du bail, n’étant pas au courant des projets d’avenir de la ville. 

«Si la ville de St. Pete reconnaît que les Rays ne veulent pas demeurer sur place, et qu’ils ont un désir de débuter rapidement le travail de développement du secteur, ils considéreront probablement une négociation avec les Rays pour la rupture du bail. Un déménagement à ce moment pourrait venir, dans le meilleur des cas, d’ici 2021»

Selon Macramalla, d’une façon ou d’une autre, Montréal risque de retrouver les Expos dans les prochaines années, car selon lui, Montréal a tout pour soutenir un club des Majeures.

Sternberg aura-t-il un intérêt pour ce projet?

Lorsque Sternberg a annoncé officiellement que le projet de stade à Ybor City était mort, il a aussi indiqué qu’il se concentrerait maintenant à tenter de faire construire un nouveau stade à St. Pete. Mais il n’en a pas dit plus.

Pendant des années, les Rays ont souffert de la distance qui sépare le site du Tropicana Field du centre-ville de Tampa Bay. C’est pour cette raison spécifique que les Rays ont demandé la permission à la ville de St. Pete de pouvoir chercher un site plus près du centre-ville.

Même si les Rays revenaient sur leur intention initiale de quitter la péninsule, qu’en penserait le commissaire Rob Manfred? Serait-il chaud à l’idée de voir les Rays bâtir un nouveau stade à un endroit qui a été tant problématique pour le club depuis son arrivée dans le baseball majeur?

Projet de développement sans nouveau stade

Comme on peut le voir sur la deuxième maquette, advenant un refus des Rays de s’investir dans le projet, un lac artificiel serait le principal point d’attraction. Un lac qui serait entouré d’un parc, qu’on aurait l’intention de construire au centre du développement.

Si le deuxième projet est adopté, les places de stationnement passeraient de 10 000 à 2000, l’espace réservé aux tours à bureaux passerait de 1,2M de pieds carrés à 2,5M. Dans les deux projets, on retrouve, entre autres, 500 000 pieds carrés d’hôtels et environ 3M de pieds carrés de développement résidentiel.

Toujours selon nos informations, le projet 1, avec le stade, devra être assumé à 60% par le secteur privé et 40% par le public. 

Un déménagement?

Les Rays n’ont pas commenté le dossier depuis plusieurs jours. Seul le vice-président Jason Woody des Rays 100 - un regroupement de 100 hommes d’affaires influents de la région de Tampa pour soutenir le projet d’avenir des Rays - a indiqué au Business Observer, le 4 janvier dernier, que l'équipe avait une réelle chance de déménager à Las Vegas, Montréal, Portland ou Charlotte.

Fait à noter, les Rays ont récemment fait l’acquisition des Rowdies de Tampa de la USL, un club de soccer qui a des aspirations de monter en MLS dans les prochaines années.

Il est intéressant de mentionner que les Rowdies évoluent dans un vieux stade de baseball nommé le Al Lang Stadium. Ce petit stade, aux abords de la mer et non loin du Tropicana Field a déjà été convoité par les Rays en 2007 comme potentiel site pour un nouveau stade.

Géographiquement, le stade Al Lang est aussi situé sur la péninsule, mais sa proximité au port aurait permis aux Rays de déplacer des gens du centre-ville au nouveau stade en bateau-taxi. Cela faisait partie des plans en 2007. 

Finalement le projet est tombé à l’eau et les Rowdies y sont déménagés. C’est d’ailleurs le même stade qui sert de site de camp d’entraînement à l’Impact depuis déjà quatre ans. 

À lire également: Trois projets de stade sur 11 ans ont échoué à Tampa.

Le show du soir avec Caro

Le show du soir avec Caro

avec Caroline Dubois

En direct de 19:00 à 00:00
1715
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.