12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Le président des Alouettes nie les rumeurs qu'il soit à la recherche d'un nouveau DG

Le président des Alouettes nie les rumeurs qu'il soit à la recherche d'un nouveau DG

Le président des Alouettes nie les rumeurs qu'il soit à la recherche d'un nouveau DGPhoto: La Presse canadienne
Patrick Boivin et Kavis Reed

Le président des Alouettes de Montréal a été très clair: les performances sur le terrain sont inacceptables et des changements doivent survenir rapidement. C'est du moins ce qu'il tenait à confirmer jeudi lors de son bilan et en entrevue avec notre animateur Mario Langlois au Amateurs de sports.

C'est ce qu'a déclaré Patrick Boivin, jeudi, au moment de faire le bilan de la direction du club en compagnie du directeur général, Kavis Reed, et de l'entraîneur-chef, Mike Sherman.

Après avoir remercié les partisans pour leur patience, Boivin a dit au sujet de la récente campagne de cinq victoires contre 13 revers des Alouettes qu'elle était «extrêmement décevante» et «inacceptable». «Il faut que ça marche», ajoutera-t-il plus tard lorsque questionné sur le statut de Reed.

«Mike Sherman avait un apprentissage à faire et bien des gens du personnel entraîneur aussi. Alors il fallait s’attendre à une certaine courbe d’apprentissage dans la première portion de la saison. Et il y a eu une certaine progression, bien que ça ne se soit pas vu assez et que ça ne se soit pas manifesté assez sur la feuille de pointage, mais la réalité c’est qu’en deuxième moitié de saison on était compétitif à chacune des rencontres.»

À la recherche d'un nouveau DG?

Boivin a également répondu aux rumeurs concernant le directeur général. Des médias ont rapporté que le président du club aurait rencontré quelques candidats afin de remplacer Reed, ce qu'il a nié. Boivin a précisé avoir effectué une évaluation complète des opérations football, mais qu'aucun candidat n'a été rencontré.

Reed a quant à lui admis que la fiche de l'équipe était une grande déception et que cette responsabilité lui revient, ce à quoi Sherman a indiqué vouloir prendre une partie du blâme. Le directeur général a abondé dans le même sens que son patron, répétant que les Alouettes «doivent gagner».

«L’idée n’est pas que tout le monde pense qu’ils sont sur un siège éjectable chaque jour, mais il faut absolument que les résultats soient aux rendez-vous.»

Créer une meilleure ambiance

Il a grandement été question de la décision des Alouettes de réduire le nombre de sièges dans le stade Percival-Molson à compter de 2019, passant de quelque 25 000 places à environ 20 000. Boivin comprend que cette nouvelle ait pu être perçue de façon négative par les partisans et les observateurs, mais elle se veut plutôt positive.

«On est tous tannés de subir des pertes monétaires (les Wetenhall) en premiers, mais on n’élimine pas de siège dans le stade. On va plutôt relocaliser temporairement des sections afin de les convertir en espace de publicité, et regrouper et reconcentrer nos partisans jusqu’à ce que la demande soit assez forte pour rouvrir ces sections. Dans le même esprit, ça nous permet de libérer des billets, qui étaient autrefois un peu plus chers, et de baisser le prix de ceux-ci après avoir fait une étude auprès de nos clients. On offrira donc près de 9000 billets sous la barre des 60$.»


Pour le président, le fait de rassembler les gens vers le centre du stade créera une meilleure ambiance. En réduisant de façon substantielle le prix de plusieurs billets, il croit être en mesure d'attirer plus de partisans, effaçant ainsi le manque à gagner.

Boivin croit également que l'équipe, malgré cette réduction de sièges, aura les moyens de ses ambitions pour relancer le volet football, bien qu'il admette que l'équipe est déficitaire.

En direct de 00:00 à 05:30
747
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.