12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Johnny Manziel qui ne termine pas le dernier match : «Moi aussi, j’aurais été en beau maudit» - Bruno Heppell

Johnny Manziel qui ne termine pas le dernier match : «Moi aussi, j’aurais été en beau maudit» - Bruno Heppell

Johnny Manziel qui ne termine pas le dernier match : «Moi aussi, j’aurais été en beau maudit» - Bruno HeppellPC
Johnny Manziel

À la toute fin du dernier match, alors que les Alouettes avaient besoin de marquer un touché avec une passe du désespoir, l’équipe d’entraîneurs a choisi de remplacer le quart Johnny Manziel et de faire confiance à Antonio Pipkin.

Au final, les Alouettes se sont inclinées 26-22 contre les Argonauts de Toronto, samedi.

Mais l’analyste Bruno Heppell ne s’explique pas la décision de l’équipe d’entraîneurs de sortir Johnny Manziel du jeu, alors que les Als avaient besoin d’une passe «Hail Mary», une passe de désespoir pour espérer l’emporter, avec quelques secondes à faire au match.

D’ailleurs, le quart vedette américain a quitté promptement le terrain dès le match terminé.

 

«On a donné deux premiers choix de repêchage, on a donné nos deux meilleurs joueurs de l’équipe pour aller chercher Johnny Manziel. On nous vend ce gars comme étant le prochain quart de cette équipe et qu’il va être ici pour longtemps. Ce qu’il a fait toute sa carrière, c’est d'étirer des jeux. Il n’y en a pas un meilleur pour donner du temps à ses receveurs. Tu nous l’as vendu, alors donne la chance au kid de lancer la dernière passe du match. Il s’est défoncé tout le match, il a connu son meilleur match. Il a complété 77% de ses passes, il t’a mis en position pour gagner le match»

«On l’a vu sprinter en direction du vestiaire, mais moi aussi, j’aurais été en beau maudit. Moi j’aurais défoncé la porte du vestiaire tellement j’aurais été fâché. J’espère que c’est la dernière fois qu’on enlève à Manziel la chance de gagner un match à la fin du match»

Quelques points positifs

Malgré le fait que les Alouettes menaient au quatrième quart et que l’équipe se soit inclinée en fin de match, Bruno Heppell a vu des points positifs au terme de la rencontre.  

«Manziel a connu son meilleur match de la saison. J’ai aimé l’esprit compétitif de Johnny Manziel tout au long du match. On a bien couru le ballon avec (William) Stanback, il est excellent. La ligne à la l’attaque qui est encore décimée a eu certains bons moments. Mais malheureusement, ça s’est terminé encore par une défaite.

«On menait au quatrième quart. Ça fait six fois qu’on mène au quatrième quart et quatre fois qu’on perd nos avances. Faut apprendre à gagner ces matchs si on veut être une équipe compétitive qui accède aux éliminatoires»

En direct de 00:00 à 05:30
743
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.