12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Que doivent faire les Alouettes du reste de cette difficile saison 2018?

Que doivent faire les Alouettes du reste de cette difficile saison 2018?

Que doivent faire les Alouettes du reste de cette difficile saison 2018?PC

MONTRÉAL — Les Alouettes de Montréal ont subi, dimanche, leur 11e défaite en 14 rencontres en 2018 et bien que, mathématiquement, ils ne soient pas éliminés, ce n'est qu'une question de temps.

La formation de Mike Sherman ne peut espérer mieux qu'une récolte de 14 points, un total que possèdent déjà les Blue Bombers de Winnipeg et les Eskimos d'Edmonton dans la section Ouest.

Qui plus est, les Alouettes reçoivent lundi prochain la visite des puissants Stampeders de Calgary, qui pourraient sonner le glas de leur campagne. 

«Au bout du compte, nous sommes évalués en fonction des victoires et des défaites. Je suis fier de tout ce qu'on accomplit ici, mais ça prend des victoires. Je suis toujours de ceux qui n'abandonnent jamais, qui se battent jusqu'à la fin. Mais peu importe de quelle façon vous évaluez notre saison, les jeux qu'on a faits n'étaient pas suffisants. Ça prend des victoires»

On a senti une énergie nouvelle autour de l'équipe cette saison, mais la franche-camaraderie qui semble régner au sein des troupiers de Sherman ne s'est pas transformée en victoires.

«Cette saison, le plus frustrant, ç'a été de perdre des matchs. Beaucoup de ma frustration vient du fait que nous avons un bon vestiaire, des joueurs qui donnent tout ce qu'ils ont à l'entraînement et qui aiment leurs coéquipiers. Je n'ai jamais à sortir le fouet pour leur faire faire le travail. Je leur dis souvent qu'on doit transposer ce qu'on fait à l'entraînement dans les matchs. Nous l'avons fait en partie, mais pas suffisamment»

Que faire donc des quatre matchs restants? Doit-on déjà préparer la prochaine campagne?

«Pour l'an prochain, c'est à Kavis (Reed, le directeur général) de regarder cela. Je pense que c'est important qu'on gagne des matchs de football, surtout à domicile. (...) Nous n'avons pas de raison d'offrir plus de victoires à nos partisans, qui ont été derrière nous tout au long de la saison.»

«Ce n'est jamais fini. Il nous reste quatre matchs à jouer. Peu importe ce qui se passera d'ici la fin de l'année, on a le genre d'équipe qui va continuer à travailler fort à toutes les semaines. Je sais que c'est frustrant, mais nous sommes des professionnels et nous sommes payés pour ça»

«Je ne peux parler que pour moi, mais je sais que je ne lâcherai pas du reste de la saison, peu importe ce qui se passe. Nous allons travailler fort pour nous améliorer et jouer du meilleur football»

«J'ai vu beaucoup de progrès sur plusieurs aspects. C'est frustrant de toujours être à court comme ça, d'avoir la fiche que nous avons et d'être dans la position que nous nous trouvons. Mais je sens encore beaucoup d'optimisme dans ce vestiaire»

Il faudra en insuffler aux partisans, qui étaient quand même encore plus de 18 000 à assister à ce sixième revers en sept matchs au stade Percival-Molson. Les Alouettes commencent à être à court d'arguments de vente. 

En direct de 00:00 à 05:30
743
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.