• Accueil
  • «OD»: Julie rouvre le débat sur la diversité corporelle

«OD»: Julie rouvre le débat sur la diversité corporelle

«OD»: Julie rouvre le débat sur la diversité corporelleBIG

Julie Munger, la chouchou des Québécois chez les filles d’OD Chez Nous, n’a jamais eu la langue dans sa poche. C’est d’ailleurs ce qui avait charmé les téléspectateurs, qui l’ont choisie au départ pour entrer directement dans les maisons et l’aventure 2020 d’Occupation Double.

La maquilleuse professionnelle de 29 ans, originaire de Chicoutimi, représente à elle seule la diversité corporelle au sein de la « distribution » de cette année de l’émission, et ne se gêne pas pour rouvrir le débat à ce sujet.

Tandis que Julie a gagné le coeur de l’audience, elle n’est toutefois pas encore tombée dans « les tops » d’aucun candidat: une situation qui l’affecte énormément, et qui la pousse aussi à questionner le manque de diversité corporelle à la télé (notamment dans les émissions de télé-réalité) ainsi que les impacts que cela peut avoir sur nous.

Face à cet enjeu social, la production de la série québécoise a exceptionnellement décidé de rompre le « silence radio » de la part des participants (qui doivent habituellement rester coupés du monde pendant toute la durée de l’émission) en permettant à la candidate de s’exprimer à travers une lettre ouverte, publiée plus tôt ce matin par La Presse.

Lors de l’épisode de ce mardi 6 octobre, elle abordait d’ailleurs une fois de plus le sujet, en parlant ouvertement de sa position dans la « course OD »:

« Je suis peut-être son genre de fille intellectuellement [en parlant de Patrick], mais pas physiquement. C’est du déjà-vu. Et on rajoute un gars comme Jordan, qui va être encore le même genre que les gars qui sont déjà ici, et que je ne suis pas certaine qu’il aimerait une fille curvy », expliquait-elle à Jay Du temple. « Je lui ai parlé [à Jordan] et il m’a dit: ″Tu me fais penser à mon frère″» ajoutait-elle — un commentaire qui en dit long quant à la vision des garçons face à notre chère Julie.

« J’espère que j’inspire beaucoup plus que je peux penser que j’inspire ici. Et j’espère que ça va faire avancer les choses, et que ça va faire comprendre à plein de gens que la différence, c’est beau », déclarait finalement Julie lorsque Jay lui demandait ce qu’elle pensait de possiblement être la « Top 1 du Québec ».

En direct de 00:00 à 06:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.