12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope outline12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close16x16 spotify12x12 arrow left outline12x12 arrow right outline16x16 link
  • Accueil
  • Gaby Gravel à la rescousse des « tragédies capillaires » en temps de confinement

Gaby Gravel à la rescousse des « tragédies capillaires » en temps de confinement

Gaby Gravel à la rescousse des « tragédies capillaires » en temps de confinementHPQ

Like-moi! est mort, vive Like-moi!! C'est ce que nous donne envie de scander Gaby Gravel, le personnage créé par Marc Brunet pour la série parodique, dont la dernière saison est maintenant offerte sur le Club illico avant sa diffusion à l'automne sur Télé-Québec.

C'est que, malgré l'annulation de l'émission, la maquilleuse qui travaille dans une pharmacie de La Prairie incarnée par Florence Longpré nous délecte avec quelques sketchs ici et là depuis le début du confinement. Elle s'est d'abord jointe au mouvement #OnSeProtège pour sensibiliser les jeunes (et les moins jeunes) à l'importance des mesures sanitaires. Cette fois, elle s'est glissée parmi les invités de la nouvelle quotidienne de TVA, Ça va bien aller, pour dénoncer avec toute sa fougue les « tragédies capillaires » que cette période loin des coiffeurs entraîne.

« Tous les jours, j'ai des femmes qui m'arrivent à la pharmacie avec des repousses de féministes. Il est déjà trop tard; tout ce que je peux faire, c'est leur fermer les yeux pis appeler la famille pour dire qu'il n'y avait rien à faire. C'est triste, mais comme que pour le coronavirus, ils ont pas encore trouvé de vaccin pour combattre le t'as-d'l'air-d'un-tas-de-marde. »

Évidemment, en tant qu'employée à temps partiel en pharmacie, Gaby Gravel se considère comme une professionnelle de la santé, ce qui lui permet de répondre à des clients qui s'enquièrent sur le désinfectant à mains. « Penses-tu que j'en chie, du Purell? », lance-t-elle avec sa classe habituelle.

Quelques mouvements de « street dance » et des conseils de maquillage ponctuent aussi cette capsule qui a de quoi mettre bien de la lumière dans cette journée grise. Ben oui, Gaby Gravel est notre p'tit rayon de Soleil!

En direct de 19:00 à 00:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.