• Accueil
  • «Une chance qu'on s'a» : Des premières images rassembleuses, malgré la distance

«Une chance qu'on s'a» : Des premières images rassembleuses, malgré la distance

«Une chance qu'on s'a» : Des premières images rassembleuses, malgré la distanceGroupe TVA

Le grand événement télévisuel Une chance qu'on s'a approche à grands pas, et TVA a finalement dévoilé des images de cette soirée unique. La première chose qu'on y constate, c'est la distance entre les différents artistes, mais au bout du compte, un sentiment de proximité qui, on le sent, sera bénéfique pour la population québécoise confinée depuis bientôt deux mois. Le journal La Presse s'est entretenu avec Marianne Boulet, la productrice au contenu de l'émission, pour mieux comprendre l'ampleur d'une telle production.

Alors que pour One World : Ensemble chez nous et Stronger Together, Tous Ensemble avaient rassemblé des dizaines et des dizaines d'artistes, mais tous à distance via leur téléphone, Une chance qu'on s'a a voulu briser le genre en organisant à l'intérieur de deux semaines, un événement qui donnerait l'impression d'un semblant de normal, alors que les artistes et l'équipe de production ont tourné dans des studios, en plus de se déplacer dans différents endroits au Québec. C'est ce qu'a expliqué le producteur exécutif des Productions Déferlantes, Jean-Philippe Dion, en entrevue pour le TVA Nouvelles : « On a essayé avec les réalisateurs, avec l'équipe de création de rajouter cette beauté-là ».

Bien entendu, tous les tournages ont été faits en collaboration avec la santé publique dans le plus strict respect des consignes d'hygiène et de distanciation. « Un réalisateur, une caméra et un preneur de son, chacun se déplaçant avec sa propre voiture, chacun avec son matériel que seul lui utilisait. Tout était désinfecté. Aucun artiste ne se faisait poser son micro. Il était stérilisé, posé dans un bac stérile et l'artiste le prenait lui-même », a confirmé Marianne Boulet en entrevue pour La Presse. Les tournages extérieurs se sont de leur côté limités à une équipe de 5 personnes seulement.

Pour les six animateurs de l'émission, soit Marie-Claude Barrette, Mélissa Bédard, Marie-Soleil Dion, Pier-Luc Funk, Marc Labrèche et Gildor Roy, ç'a été toute une expérience. Malgré l'exigence qu'ont demandé les tournages Une chance qu'on s'a, tous les artistes et l'équipe s'entendent pour dire qu'ils sont fiers d'avoir participé à cette émission spéciale, faute de pouvoir eux-mêmes aller au front avec les travailleurs en première ligne, les héros qui seront célébrés durant cette soirée.

Marianne Boulet l'a très bien dit : « On n'est pas médecins ni infirmières ou préposés aux bénéficiaires, mais on a fait un petit quelque chose dans la mesure de ce qu'on sait faire et on en est bien heureux. On s'est tous trouvés très privilégiés de mettre en lumière l'histoire de gens qui ont fait des gestes extraordinaires, de pouvoir donner un peu de bonheur et de divertissement, et de se mobiliser pour amasser des dons. »

Car c'est ça aussi la mission que s'est donnée Une chance qu'on s'a; rassembler les gens, malgré la distance, mais aussi appeler à leur solidarité pour deux organismes en besoin. Les Petits Frères et SOS Violence conjugale sont donc les deux causes à l'honneur. Vous pouvez déjà leur faire parvenir vos dons par internet ici, ou par téléphone pendant la diffusion de l'émission le dimanche 10 mai.

Pour le reste, on se laissera guider par les performances et segments touchants livrés par les plus de 80 artistes participants au rendez-vous unique. Parmi eux, Jean-Pierre Ferland, Ginette Reno, Lara Fabian, Marc Dupré, Annie Villeneuve, et plusieurs autres gros noms comme Céline Dion!

Une chance qu'on s'a sera diffusée sur les ondes de TVA et Télé-Québec le dimanche 10 mai à 19h30.

En direct de 20:00 à 00:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.