• Accueil
  • Tests de dépistage de la COVID-19 | «Moi, je n’aurais pas fait la queue pendant 5 heures» - Jean-Luc Mongrain

Tests de dépistage de la COVID-19 | «Moi, je n’aurais pas fait la queue pendant 5 heures» - Jean-Luc Mongrain

Tests de dépistage de la COVID-19 | «Moi, je n’aurais pas fait la queue pendant 5 heures» - Jean-Luc MongrainCogeco Nouvelles
File d'attente à l'Hôtel-Dieu
COVID-19: encore des ratés pour les tests au Québec!

11:19

4e journée où des centaines de personnes attentent plusieurs heure pour obtenir un test de dépistage du Covid-19

4:13

Pour une quatrième journée de suite, des centaines de Montréalais ont fait la file pendant plusieurs heures, afin d’obtenir un test de dépistage de la COVID-19.  

Bien que ces jeunes aient répondu à l’appel du gouvernement Legault qui a suggéré à toutes les personnes qui ont fréquenté un bar de passer un test de dépistage pour la COVID-19, il semble que les autorités de la santé publique n’étaient pas prêtes pour effectuer un aussi grand nombre de prélèvements. 

Depuis quatre jours, certaines personnes ont dû attendre de nombreuses heures pour être testées, ce qui a fait réagir Jean-Luc Mongrain et Lise Ravary. 

«Je pense que je vais me mettre à allumer des lampions parce que je suis un peu découragée. Est-ce qu’on va un jour savoir ce qui se passe avec les tests au Québec? Je suis vraiment fâchée. Il paraît que là, il manque de personnel pour administrer les tests parce que dans le système hospitalier, les choses retournent à la normale»

«J’ai l’impression que les décisions prises par le gouvernement ne descendent pas dans la machine. Si tu demandes aux gens de se faire tester rapidement parce qu’ils sont à risque d’une contamination plus grande et d’une nouvelle éclosion, arrange-toi pour être capable de faire le service. Moi, je n’aurais pas fait la queue pendant 5 heures. Félicitations à ces jeunes»

La mairesse Plante s’impatiente

Quant à la mairesse de Montréal, Valérie Plante, elle estime que Québec doit améliorer ses mesures de dépistage. Des ressources doivent être déployées, afin de répondre à l'affluence causée par l'appel aux clients des bars à se faire dépister. 

«Je suis heureuse et touchée que les Montréalais répondent en aussi grand nombre. C’est une bonne nouvelle. Mais de les faire attendre pendant 4 ou 5 heures, ce n’est pas acceptable. La Ville de Montréal, on a offert de l’aide. Les autobus sont prêts. Aujourd’hui, on a demandé à ce que d’autres sites soient ouverts parce que ça ne va pas assez vite»

Radio Hollywood
En direct de 11:00 à 16:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.