• Accueil
  • Des vétérinaires suicidaires

Des vétérinaires suicidaires

Des vétérinaires suicidaires
98,5 FM

Selon une étude québécoise, les médecins vétérinaires sont trois fois plus à risque de se suicider que la population générale.

Comme le rapporte la journaliste Sara Champagne dans son article publié à La Presse, les statistiques compilées par la chercheuse Anne-Sophie Cardinal démontrent qu’au cours des 15 dernières années, 15 vétérinaires se sont suicidés et que leur profession aurait eu un impact sur leur détresse mentale.    

Médecin vétérinaire et propriétaire de l’Hôpital vétérinaire LaSalle, Dr Raymond Plasse n’est pas surpris par les résultats de cette chercheuse québécoise.

«Les vétérinaires sont confrontés entre l’aspect financier des soins où il n’y a pas de gratuité et le fait que les gens aiment de plus en plus leurs animaux. Mais (les propriétaires d’animaux) ne sont pas en mesure d’accéder aux soins qui peuvent potentiellement les sauver. Et des fois, on peut les sauver et on ne devrait pas les sauver. Il y a des cas d’acharnements thérapeutiques», a-t-il expliqué en entrevue avec Bernard Drainville.  

«La médecine vétérinaire a énormément évolué au cours des 20 dernières années, ajoute-t-il. Mais malheureusement, la technologie et les médicaments ont un coût. Donc, ça augmente énormément le coût pour sauver un animal. Par exemple, pour soigner un cancer chez un chien, ça peut coûter 35 000$. C’est beaucoup de sous.»

Selon le vétérinaire, ce qui fragilise la santé mentale des vétérinaires, ce ne sont pas les clients agressifs.

«Le client agressif, je vois ça comme une réaction temporaire. Ce n’est pas ça le problème. Le problème, c’est le client correct qui fond en larmes. C’est bien pire. Le personnel au complet est affecté. Ce n’est pas l’fun de dire à quelqu’un que ton chien est sur le point de mourir.

«Les vétérinaires sont devant un cul-de-sac, ils veulent sauver les animaux, mais ils ne sont pas capables de le faire.» 

Le lunch All Dressed
En direct de 11:30 à 13:00
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.