• Accueil
  • Trump impose des tarifs sur l'acier et l'aluminium au Canada

Trump impose des tarifs sur l'acier et l'aluminium au Canada

Trump impose des tarifs sur l'acier et l'aluminium au Canada
98,5 FM

MONTRÉAL - Si elle est accueillie avec déception, la décision de l'administration Trump d'imposer des tarifs sur les importations d'acier et d'aluminium ne semble pas avoir surpris totalement certains représentants industriels canadiens.

Néanmoins, le président de l'Association de l'aluminium du Canada (AAC) estime que les mesures tarifaires qui s'appliqueront à compter de vendredi vont rapidement avoir un impact sur la chaîne d'approvisionnement américaine.

Jean Simard a estimé jeudi que les Américains vont continuer à payer une prime sur leurs achats d'aluminium en plus du tarif de 10 pour cent. En ce qui a trait à l'acier, la taxe frontalière sera de 25 pour cent.

Le Canada, le Mexique et l'Europe avaient été exemptés des droits d'importation de 25 pour cent sur l'acier et de 10 pour cent sur l'aluminium lorsqu'ils ont été imposés pour la première fois en mars, mais ces exemptions expireront vendredi.

Au cours d'un entretien téléphonique, M. Simard a affirmé que cette stratégie - critiquée de toutes parts - visant à protéger l'industrie américaine était un «mauvais outil dirigé au mauvais endroit».

Selon M. Simard, les Américains ont consommé 5,5 millions de tonnes d'aluminium l'an dernier alors que leur production domestique n'a été que de 700 000 tonnes. Les États-Unis se sont principalement approvisionnés auprès du Canada.

Au Québec, actuellement, près de 3 millions de tonnes métriques sont produites annuellement par Rio Tinto Alcan (RTA), Alcoa et Aluminerie Alouette, qui exploitent neuf alumineries à travers la province.

M. Simard s'attend à des effets négatifs rapides, surtout pour les plus petits transformateurs, qui, à son avis, auront de la difficulté à absorber les tarifs frontaliers puisque leurs marges bénéficiaires ne sont pas élevées.

Aux États-Unis, l'institut américain de la bière, qui représente des brasseurs comme Molson Coors, s'est insurgé contre les tarifs sur l'aluminium.

Son président et chef de la direction, Jim McGreevy, a estimé qu'il s'agissait d'une nouvelle taxe de 347 millions $ US qui frappe l'industrie américaine de la bière, dont une partie de la production s'effectue avec des canettes.

L’industrie de l’aluminium en chiffres:

— Quelque 10 000 emplois directs et 20 000 emplois indirects.

— Le Québec compte neuf des 10 alumineries au Canada.

— En plus des grands transformateurs, plus de 1400 entreprises sont actives dans le domaine de la transformation.

En direct de 00:00 à 06:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.