nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars ic more vert 36px cloud download 95like 2 phone 2
  • Accueil
  • L'arrivée d'Alexandre Taillefer en politique suscite de vives réactions

L'arrivée d'Alexandre Taillefer en politique suscite de vives réactions

L'arrivée d'Alexandre Taillefer en politique suscite de vives réactions Photo: La Presse canadienne

La décision d’Alexandre Taillefer de s’impliquer dans la prochaine campagne électorale pour le Parti libéral du Québec suscite de nombreuses réactions.

Jeudi matin, Alexandre Taillefer a annoncé via Twitter qu’il agira à titre de président de campagne électorale pour le Parti libéral du Québec.

Le saut en politique de cet homme d'affaires bien connu a évidemment suscité de nombreuses réactions.

Par ailleurs, Radio-Canada a indiqué en début de soirée que M. Taillefair est aussi membre du Parti québécois (PQ), et que sa carte est valide jusqu'en 2020.

Il aurait adhéré une première fois au PQ en 2005.

À cet égard, Alexandre Taillefer a affirmé qu'à l'heure actuelle, il est membre du PQ « malgré lui ». ll aurait soutenu qu'il a fait un don à Jean-François Lisée, alors que celui-ci était candidat à la direction du PQ... Cela dit, il n'aurait pas acheté de carte de membre...

Problèmes d’éthique?

Selon la députée péquiste Agnès Maltais, le nouveau rôle politique de M. Taillefair pour le Parti libéral soulève des problèmes éthiques.

«M. Taillefer est inscrit comme lobbyiste directement auprès du premier ministre pour plusieurs modifications réglementaires. Depuis combien de temps est-il en discussion pour être président de la campagne électorale? Et l’a-t-il été en même temps qu’il était lobbyiste?», a-t-elle questionné. 

Aucun conflit d’intérêts

Pour sa part, la ministre Christine St-Pierre ne voit pas de conflit d’intérêts avec l’implication de M. Taillefer qui est également propriétaire du magazine L'Actualité et de Téo Taxi. 

«C’est la démocratie qui s’exprime dans une campagne électorale, alors on a le droit de s’impliquer et de faire du bénévolat pour des causes politiques. Certains patrons de certaines entreprises du Québec s’impliquent également dans des causes politiques et il n’y a personne qui leur reproche de faire des commentaires sur Twitter.»

Même son de cloche du premier ministre, Philippe Couillard.

«C'est un président de campagne, ce n'est pas un candidat à un poste électif. Dans le passé, les présidents de campagne ne se sont pas départis de leurs intérêts, c'est pour le temps de la campagne.»  

Le ministre Pierre Moreau a quant à lui fait des suggestions au président de la campagne libérale.

«Il doit prendre toutes les mesures que tous ceux qui s’engagent en politique doivent prendre, c’est-à-dire être prudent et transparent, s’assurer qu’il n’y ait pas de situation de conflit. Ça s’applique à tous les partis et à tous ceux qui s’impliquent en politique.»

Le Clan MacLeod

Le Clan MacLeod

avec Valérie Roberts

En direct de 15:00 à 18:00
2014
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.