• Accueil
  • États-Unis | Bilan d'un 4 juillet en pleine pandémie

États-Unis | Bilan d'un 4 juillet en pleine pandémie

États-Unis | Bilan d'un 4 juillet en pleine pandémieFacebook La Floride de Marie
Des plages bondées en Floride : Marie Poupart, correspondante en Floride

7:02

Bilan COVID aux États-Unis avec Richard Châteauvert, correspondant à New York.

11:13

Les États-Unis ont célébré leur indépendance en plein cœur de la pandémie, samedi, et les citoyens pourraient en faire les frais au cours des prochaines semaines.

En conversation avec Paul Houde, Marie Poupart et Richard Châteauvert résument la journée d’hier de leurs points de vue distincts, en Floride et à New York.

Si les plages du Sud-Est de la Floride (Miami, Hollywood, Fort Lauderdale) étaient fermées le 4 juillet, ce n’était pas le cas de celles du Nord-Ouest de l'État, comme Miramar.

« La plage était bondée. Les gens étaient collés comme des sardines. Aucune distanciation social », explique Marie Poupart.

« Ce n’est pas très loin de l’Alabama. C’est une des plus belles régions de la Floride : un sable blanc, une eau cristalline. C’est un endroit très fréquenté par les stars de Nashville. Et c’est beaucoup moins cher l’hiver. »

Infections et hospitalisations en hausse

Pour ce qui est du bilan national, la situation ne s’est pas améliorée en regard de la veille, comme le rapporte Richard Châteauvert.

« Ce matin, le nombre de nouveaux cas d’infection est en hausse dans 37 États américains et le nombre d’hospitalisations est en hausse dans 27 États. Il y a eu près de 11 500 nouveaux cas d’infections en Floride, samedi. Ça égale presque la pire journée, ici, à New York, le 15 avril, où nous étions l’épicentre. La Floride est actuellement l’épicentre aux États-Unis. »

Debout les Comiques
En direct de 05:30 à 09:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.