Maturin Séguin

Maturin Séguin

Maturin a une grosse famille. D'ailleurs, lui-même a perdu le compte de ses enfants. Cet ami d'enfance de Martin Cloutier qui n'a pas peur du ridicule a grandi et vit toujours à la campagne, celle qui est très éloignée du bon goût.


29 mai : Maturin Séguin appelle pour donner ses sympathies

Mal informé par Aproximon Allard, le journaliste confus, Maturin pensait que Patrice Bélanger était décédé. Il allait même proposer des économies sur le service funéraire, grâce à l’embaumeuse à faible coût, Isabotche Yvon dans son Dolorarium.


21 mai : La grande vente de garage de Maturin

À vendre au village : plusieurs objets ayant appartenus à Martin Cloutier, les pneus d’hiver de Monseigneur l’Abbaye Ring de roue, les pantoufles en Fentex de Sensueline Surreau… Attention au trafic : en 86, un autobus scolaire est resté en panne avec le stop ouvert, ça bloque depuis ce temps-là.


9 mai : La fête des mères au village de Maturin

Ayant fait cadeau à sa femme de plusieurs enfants, Maturin a aussi prévu un joli programme pour dimanche : Ringolos dans des boîtes à bijoux, visite chez Fougèrmain Forget, le fleuriste daltonien et spectacle de Moissonnorme Moisan, le fermier chanteur de charme qui rajoute une touche agricole à des classiques.


17 avril : C’est Pâques au village de Maturin

Il manquait de chocolat pour la chasse aux cocos, Maturin a donc décidé de cacher des enfants, faudra juste les retrouver. Nouveau guide alimentaire oblige, ils ont dû vendre des vaches pour les remplacer par des lapins qui produisent des légumineuses par le derrière…


La St-Steve

Il n’y a pas d’irlandais au village, mais qu’a cela ne tienne : On fête la St-Steve le lundi, en l’honneur de Steverogne Stafford, le barman miraculeux qui change l’eau en sangria.


C’est la semaine de relâche au village!

Thématique spéciale cette année dans le patelin de Maturin : ce sont les enfants qui gèrent les commerces et les affaires des villageois.

Considérez-vous salués par Maturin, sa femme et ses 76 enfants! Aujourd’hui c’est la fête des siamois! On aura une grosse journée, avec les jumelles siamoises pognées par la fourche, d’ailleurs, cette entité a causé un petit malaise en studio.


L'ami de Martin, Maturin, traite d'un sujet délicat en cet automne morose : la dépression saisonnière. Tout le village est frappé. Mais grâce à la zoothérapie offerte par Avariserge Avard, la luminothérapie ou les prescriptions optimistes du pharmacien Positom Perrault, l'espoir se pointe au village. 


Maturin a pris les devants sur la légalisation du cannabis. son village a été utilisé comme cobaye pour tester les effets de la drogue. Par contre, ça ne s'est pas très bien passé pour Herglé Hervé, il est parti en pensant s'envoler. Il y a du bon, quand même : le cannabis a remplacé l'encens à l'église.


Cet Halloween, Maturin habite dans un village hanté. Il faut se tenir loin de Démonique Desmeules, la sauveteuse de la piscine municipale possédée par le diable. Et il nous raconte la légende de Cartabline Cantin, la vendeuse de feuilles de cartables rendue tueuse folle, à qui on doit d'ailleurs le massacre à la poinconneuse.


En l'honneur des élections provinciales qui ont eu lieu l'automne dernier, Maturin a lancé la campagne de sa femme. Elle a beaucoup de chance de se faire élire, paraît-il: ça auraît à voir avec le visage de leur fille Joselphina qui se retrouve sur les pancartes.


La rentrée scolaire, moment fort au village. La femme de Maturin en profite pour finir un 40 onces de Jack Daniel's en tirant du fusil dans les airs. On fait le tour du personnel de l'école des petits de Maturin. Les enfants sont nerveux de rencontrer leur nouveaux professeurs, surtout la prof de math, Sensueline Surreault, l'ancienne actrice érotique.

En direct de 19:00 à 00:00
982
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.