Bernard le Lutin

Bernard le Lutin

Bernard le lutin du Père Noël, c'est l'emblème de la mauvaise foi et de la grossièreté indécente. Il serait parfait à inviter à un bien cuit. Il est un expert dans le domaine des publicités aux sujets divers, mais pas nécessairement présentés de manière éthique.


Bernard lance la St-Libataire

Les fleurs, Bernard trouve ça kétaine. Et si les gens en couple ont le droit d’avoir une fête, bin les célibataires aussi. La St-Libataire, c’est la célébration des pots de crème glacée et du coffret de Game of Thrones. On célèbre ceux qui n’ont pas besoin d’effacer leur historique. Pas de chansons d’amour de marde, juste des chansons de rupture.


Bernard veut faire passer un projet de loi pour empêcher les gens d'installer leurs décorations avant le 1er décembre. En plus d'être fort désagréable avec Patrice, il passe en revue les désagréments reliés au temps des fêtes.


Durant les vacances de Patrice, c'est Alexandre Despatie et Nadia Bilodeau qui passent au cash. Bernard leur présente sa capsule pour la promotion de Montréal, dans la mauvaise foi et la frustration.


Vous devez le savoir, Bernard déteste Noël. Il propose d'ailleurs de se plaindre en présentant une chanson terrible et malaisante. Vous souhaiterez qu'il ne vous pige pas pour l'échange de cadeaux.


Les ventes de garage, c'est pas pour Bernard, le méchant lutin du Père Noël. Ce matin il appele pour réparer une injustice : il propose une pub beaucoup trop réaliste au sujet des ventes de garages et des punaises de lit.


au début de 2018, c'étaient les jeux Olympiques en Corée du sud. Et le seul représentant du pôle Nord c'était Bernard. Il a prévu participer à toutes les épreuves, bien entendu.

En direct de 19:00 à 00:00
990
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.