12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope outline12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close16x16 spotify12x12 arrow left outline12x12 arrow right outline16x16 link
  • Accueil
  • «Nous devions faire nos adieux dans l'entrée de l'établissement» -Hélène Lanoix

«Nous devions faire nos adieux dans l'entrée de l'établissement» -Hélène Lanoix

«Nous devions faire nos adieux dans l'entrée de l'établissement» -Hélène LanoixCrédit photo: Getty Images / Portra Images

8:26

Hélène Lanoix a dû reconduire sa belle-mère dans un centre de soins palliatifs vendredi. Les visites étant interdites et très restreintes.

Elle ne pourra seulement que recevoir un membre de la famille à ses tous derniers moments.

Mme Lanoix a raconté au Québec maintenant, le déroulement de ce moment déchirant au niveau familial, alors que les proches ont dû faire leurs adieux dans le portique de l'établissement.

«On a pu rentrer toute la famille à l’intérieur, dans l’entrée, mais c’était là que nous devions faire nos adieux. Ce fut des moments extrêmement difficiles, tout le monde avait de la peine. Les infirmières avaient même des larmes aux yeux.»

Elle se montre toutefois compréhensive aux consignes du gouvernement Legault, à qui, elle donne crédit en ce qui concerne la gestion de la crise de la COVID-19. Par contre, elle spécifie que certaines personnes vivent des moments difficiles en raison de ses mesures de prévention.

«On comprend les mesures, mais c’est quand même crève-cœur de la laisser partir, surtout avec qu’avec le cancer et les traitements, tranquillement, il y a une perte de conscience. On a peur que quand ça sera le temps, elle ne nous reconnaîtra plus. Les actions du gouvernement sont tout à fait compréhensibles. Je pense que la crise est extrêmement bien gérée, de bonnes décisions sont prises, mais au quotidien, il y a des gens qui vivent dans la douleur.»

En direct de 06:00 à 09:01
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.