• Accueil
  • Cellulaire au volant: moins d'automobilistes fautifs

Cellulaire au volant: moins d'automobilistes fautifs

Cellulaire au volant: moins d'automobilistes fautifs

Le durcissement du Code de la sécurité routière quant à l’utilisation du cellulaire au volant semble avoir un effet dissuasif auprès des automobilistes.

Le 30 juin dernier, le Code de la sécuritaire routière a augmenté considérablement les pénalités accordées aux automobilistes utilisant leur cellulaire au volant. 

Par exemple, une première infraction coûte maintenant de 300 $ à 600 $ en plus de cinq points d’inaptitude. De plus, une deuxième infraction entraîne la suspension administrative du permis de conduire pendant au moins trois jours. La durée de cette suspension peut s’étaler jusqu'à 30 jours selon les circonstances.

Efficace?

Trois mois après l’instauration de cette nouvelle réglementation, force est d’admettre qu’elle est efficace.  

Selon des statistiques dévoilées par la Sûreté du Québec, une baisse du nombre d’infractions de 37% a été observée.  

En direct de 00:00 à 05:25
1112
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.