• Accueil
  • Saison 2020 en camionnettes NASCAR | Rencontre avec le pilote Raphaël Lessard

Saison 2020 en camionnettes NASCAR | Rencontre avec le pilote Raphaël Lessard

Saison 2020 en camionnettes NASCAR | Rencontre avec le pilote Raphaël LessardAuto123.com
Raphaël Lessard

À voir aussi : Rencontre avec Raphaël Lessard : l’ascension d’un prodige

À voir aussi : Rencontre avec Raphaël Lessard : les débuts professionnels

À voir aussi : Rencontre avec Raphaël Lessard : les premières années avec Kyle Busch

Cette semaine, nous vous présentons une série d’articles mettant en vedette Raphaël Lessard, le jeune pilote québécois qui va entreprendre demain sa deuxième saison complète dans la série des camionnettes NASCAR Camping World aux États-Unis.

Hier, nous nous sommes attardés à son parcours des dernières saisons et à son association avec l’écurie de Kyle Busch. Aujourd’hui, on se penche sur sa saison 2020 en camionnettes NASCAR, sa première campagne complète et celle qui a confirmé ce que plusieurs savaient déjà, soit que Raphaël possède un talent hors du commun.

Voici Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

Une saison unique

Avant la saison 2020, Raphaël avait participé à seulement cinq courses dans la série des camionnettes. C’est peu. Heureusement, il pouvait compter sur une équipe de pointe et sur du temps en piste pour apprendre à connaître ses montures et les différents circuits qui l’attendaient.

C’était sans compter sur le coronavirus. La pandémie a frappé, bousculant du même coup tous les plans qui avaient été établis en début de saison. À compter du retour à l’action en mai, il n’y avait plus de temps en piste, ni pour les pratiques ni pour les qualifications. « C’est sûr que ça nous a nui, car j’avais peu d’expérience au départ. J’ai dû apprendre des choses en piste, comme comment conserver les pneus, savoir quand et ne pas pousser, etc. Par contre, j’ai mis les bouchées doubles ailleurs, notamment avec le simulateur, avec le visionnement de vidéos et avec beaucoup de questions, et ce, tous les jours. »

Sur la piste au Texas lors de la saison 2020

Progression

Ce qu’on a vu tout au long de la saison, c’est un pilote qui a progressé. Les résultats sont là pour en témoigner. La saison s’est composée de 23 épreuves et il a fallu attendre à la 11e pour voir Raphaël signer son premier top 10. En incluant ce dernier, il en a enregistré 7 lors des 13 dernières courses et ça exclut l’épreuve de Martinsville en fin de saison où il s’est fait sortir alors qu’il était meneur avec 10 tours à faire.

Et, bien sûr, ça inclut sa victoire signée sur le super ovale de Talladega, en Alabama.

Et comment le principal intéressé a-t-il vu sa saison ? « Considérant la situation avec la pandémie, je dirais que nos objectifs ont été atteints, mais qu’on aurait pu en faire plus. J’ai parfois fait des erreurs en piste, parfois ça pouvait être l’équipe dans les puits, mais on gagne et on perd en équipe. Je suis dans l’ensemble satisfait, mais je sais que je peux faire mieux. Mais en bout de piste, je voulais m’améliorer et je me suis amélioré. Et la victoire à Talladega a démontré à plusieurs que j’avais ma place. »

Victoire lors de la course à Talladega, 2020 Raphaël Lessard après sa victoire lors de la course à Talladega, 2020

Changement d’équipe

Malgré une saison plutôt fructueuse au sein de l’écurie de Kyle Busch, plusieurs ont été surpris d’apprendre à la fin de la saison que Raphaël ne reviendrait pas avec cette dernière en 2021. À l’interne, la réalité était bien différente : « On savait en cours de saison qu’on ne revenait pas avec l’équipe de Kyle Busch. Kyle voulait que je revienne, mais les circonstances ont été autres. Et en ayant la chance de rejoindre l’équipe GMS qui a remporté le championnat l’an dernier, c’est vraiment excitant, surtout de savoir que cette équipe me voulait. »

Et, détail intéressant qui nous montre un des côtés des coulisses de la course automobile, l’entente avec Kyle Busch stipulait que Raphaël pouvait offrir à ses partenaires comme CANAC la commandite principale pour cinq courses seulement sur la camionnette. « Avec GMS, il n’y a pas de limites. C’est donc plus facile d’aller chercher des partenaires, car on a quelque chose à vendre. »

La table est donc mise pour la saison qui s’amorce demain. Et elle promet d’être très intéressante. Raphaël se joint à une équipe de pointe et il a montré qu’il pouvait être rapide partout. Vraiment, il y a de quoi être fier du jeune homme.

Demain, on jette un coup d’œil à ce qui l’attend lors de cette campagne 2021.

Raphaël Lessard, en voiture

CKOI la nuit
En direct de 00:00 à 05:30
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.