• Accueil
  • Premier essai du Toyota Venza 2021 : la transformation d’un vieil ami

Premier essai du Toyota Venza 2021 : la transformation d’un vieil ami

Premier essai du Toyota Venza 2021 : la transformation d’un vieil amiAuto123.com
Toyota Venza 2021

Auto123 met à l’essai le Toyota Venza 2021, VUS complètement transformé.

Ottawa, ON – Nous avions déjà pu jeter un coup d’œil au Toyota Venza 2021 au mois de mai dernier, alors que l’aile canadienne du constructeur avait convié quelques chroniqueurs automobiles à leur siège social de la grande région de Montréal. Mais, le véhicule examiné sous tous ses angles en mai était un véhicule de préproduction. Autrement dit, il ne répondait pas encore aux critères de qualité de Toyota.

Cinq mois plus tard, le constructeur avait enfin quelques exemplaires disponibles – tous avec l’écusson Limited le plus dispendieux à 47 690 $ – à mettre à la disposition de la presse automobile pour un authentique essai sur route. Et c’est dans la région de la capitale nationale que nous devions nous rendre pour assister au retour du Venza.

Toyota Venza 2021, avant

Pour la petite histoire, rappelons que le multisegment dévoilé au Salon de l’auto de Détroit de 2008 s’est rapidement fait des amis en sol canadien, les consommateurs d’ici qui ont même pu profiter du modèle une année de plus (en 2016), contrairement à nos voisins au sud de la frontière. En discutant avec les gens de Toyota, nous avons pu découvrir que les propriétaires actuels du « vieux Venza » sont attachés à leur véhicule et qu’ils considèrent probablement de jeter un coup d’œil à la nouvelle mouture. En fait, je peux même affirmer qu’un voisin de mes parents – toujours propriétaire de son Venza à moteur V6 – m’a demandé ce que je pensais du nouveau modèle. Mon p’tit doigt me dit que cette histoire n’est pas unique à mon entourage.

Un tour du propriétaire en bonne et due forme
Je ne reviendrai pas sur tous les détails techniques de cette deuxième génération du modèle. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter mon premier contact avec le Venza 2021 ici.

Toyota Venza 2021, trois quarts arrière

Mais, en revanche, un tour plus en profondeur du nouveau modèle est de mise. Livrée Limited oblige, le Venza essayé l’instant d’une journée se distingue principalement par ses jolies jantes chromées de 19 pouces qu’il partage avec le modèle inférieur, tatoué des lettres XLE. À part l’écusson Limited sur le coffre, il n’y a aucun autre indice qui différencie la livrée la plus onéreuse, à moins de grimper sur le toit et de constater la présence d’un toit panoramique fixe – il ne s’ouvre pas pour les bains de soleil hélas! –, ce dernier qui a la particularité de changer sa transparence à la simple pression d’un bouton installé par-dessus les occupants de la première rangée.

L’habitacle est quant à lui un peu plus exclusif que les livrées inférieures, le Venza Limited qui reçoit une sellerie composée entièrement de cuir Softex, de plaques de seuil illuminées à l’ouverture des portières, ainsi que par cet afficheur tête haute en couleur de 10 pouces reconnaissable par cette ouverture sur la planche de bord. Le rétroviseur central propose un affichage numérique pour les moments où la lunette arrière sera obstruée par des passagers de grande taille ou simplement par le trop-plein de marchandises dans le coffre.

Toyota Venza 2021, intérieur

À ce sujet, sachez que le Venza n’est pas aussi pratique que son cousin de plateforme le RAV4 avec un volume de 1 027 litres dans le coffre, contre 1 064 litres dans le RAV4. Sur le site américain de Toyota, le constructeur parle plutôt d’un volume de 813 litres. Parions que la mesure du volume a été calculée différemment au sud de notre frontière!

Toyota Venza 2021, coffre Toyota Venza 2021, coffre, sièges abaissés

Si l’espace à la deuxième rangée est très similaire à ce qui est offert dans le RAV4, ce n’est pas la même histoire à l’avant avec des sièges un peu plus enveloppants. En fait, on se sent un peu plus à l’étroit à cause de cette console centrale imposante entre les deux sièges avant. D’ailleurs, je ne suis pas le plus grand admirateur de ces porte-gobelets logés entre le levier de la boîte de vitesses et la boîte fourre-tout entre les deux sièges. J’avais une bouteille d’eau à côté de moi pendant l’essai routier et je n’ai cessé de l’accrocher.

Qui plus est, le pavé de recharge par induction installé à l’intérieur de la planche de bord, derrière le levier de transmission est difficile d’accès, et le bouton pour le mettre en marche est difficile à trouver. Finalement, ces touches tactiles dissimulées sous le large écran de 12,3 pouces fonctionnent bien, mais il faut regarder où on place le doigt lorsqu’on doit sélectionner un menu… pas idéal pour garder un œil sur la route! Bref, si le Venza vous intéresse – et c’est tout à fait normal de l’être –, prenez le temps de surveiller ces détails mineurs, on ne sait jamais!

Toyota Venza 2021, tableau de bord

Au volant d’un VUS hybride… sur une route très sinueuse!
Bon, je ne vais certainement pas affirmé que le Venza est aussi agile qu’un bolide de rallye, mais force est d’admettre que cette plateforme TNGA-K utilisée à toutes les sauces chez Toyota – notamment sous le RAV4 – fait vraiment de l’excellent travail. Une portion de cet essai se déroulait sur un chemin de campagne très sinueux avec plusieurs dénivelés et le Venza n’a jamais bronché. On parle d’un multisegment hybride muni d’un groupe motopropulseur 4-cylindres à force dynamique épaulé par trois moteurs électriques et une boîte CVT ici, et non pas d’une voiture sport comme la Supra!

En réalité, malgré ce bel aplomb sur une route secondaire, le Toyota Venza excelle surtout sur l’autoroute ou en ville à une cadence modérée. Lorsqu’il n’est pas trop sollicité, le nouveau multisegment Toyota est doux comme un agneau et consomme passablement moins que la concurrence. Le constructeur parle d’une moyenne de 6 litres aux 100 km. J’ai pour ma part enregistré une moyenne de 6,7 L/100 km en ne ménageant absolument pas la mécanique. D’ailleurs, je me confesse, j’ai privilégié le mode Sport lors de ce premier contact, question de profiter d’un peu plus de pep sous le pied droit… j’ai bien dit UN PEU!

Toyota Venza 2021, écusson hybride

Car c’est là où l’agrément de conduite s’arrête. Je m’explique : s’il est vrai que le Venza se débrouille plutôt bien sur une route parfaite pour le coupé 86 de Toyota par exemple, c’est à cause de la rigidité de son châssis. Sauf que ça n’efface pas la présence de cette boîte de vitesses à variation continue (CVT) boulonnée derrière le moteur de 2,5-litres. Les accélérations s’accompagnent d’une montée en décibels typique des unités de ce genre et la sonorité du moulin n’est pas la plus convaincante. Je pourrais même ajouter à cela que l’insonorisation pourrait être bonifiée un tantinet. Disons que c’est mieux qu’à bord du RAV4, mais en deçà des attentes. Me suis-je laissé influencer par la silhouette similaire à celle des anciens Lexus RX? Peut-être, mais je maintiens ma position : le Venza pourrait être un peu plus feutré.

Le mot de la fin
Malgré quelques imperfections, le Toyota Venza 2021 mérite sa place au soleil, surtout en cette ère dominée par tout ce qui porte la mention utilitaire. Et le constructeur apporte quelque chose de nouveau à ce segment des VUS à deux rangées de sièges : une consommation de voiture hybride, ce que tous les autres (Chevrolet Blazer, Ford Edge, GMC Acadia, Honda Passport et Nissan Murano) ne sont pas capables d’offrir. Et, de nos jours, cette facette entre plus que jamais en ligne de compte.

Toyota Venza 2021, profil

Il est tout de même permis de se demander à qui s’adresse ce nouveau modèle assemblé au Japon, là où le Venza s’appelle Harrier. Toyota Canada espère séduire les 38-44 ans, mais je suis d’avis que l’âge moyen des acheteurs du nouveau Venza sera plus élevé. Le constructeur décrit son nouveau modèle comme un VUS plus mature et c’est justement à ce type de clientèle qu’il parle. On verra bien d’ici quelques mois, le Venza 2021 qui est déjà en vente depuis le début du mois de septembre.

On aime

La qualité générale
La consommation de carburant
La fiabilité éprouvée de ce groupe motopropulseur

On aime moins

La visibilité arrière
La boîte CVT (à l’accélération)
Les touches tactiles sur le tableau de bord

La concurrence principale

Chevrolet Blazer
Ford Edge
GMC Acadia
Honda Passport
Nissan Murano

Toyota Venza 2021, arrière

Premier essai du Toyota Venza 2021 : la transformation d’un vieil ami

Photo 1

Nous conduisons le Toyota Venza 2021 Source: V.Aubé | Auto123.com

Photo 2

Nous conduisons le Toyota Venza 2021 Source: V.Aubé | Auto123.com

Photo 3

Nous conduisons le Toyota Venza 2021 Source: V.Aubé | Auto123.com

Photo 4

Nous conduisons le Toyota Venza 2021 Source: V.Aubé | Auto123.com

Photo 5

Nous conduisons le Toyota Venza 2021 Source: V.Aubé | Auto123.com

Photo 6

Nous conduisons le Toyota Venza 2021 Source: V.Aubé | Auto123.com

Photo 7

Nous conduisons le Toyota Venza 2021 Source: V.Aubé | Auto123.com

Photo 8

Nous conduisons le Toyota Venza 2021 Source: V.Aubé | Auto123.com

Photo 9

Nous conduisons le Toyota Venza 2021 Source: V.Aubé | Auto123.com

Photo 10

Nous conduisons le Toyota Venza 2021 Source: V.Aubé | Auto123.com

Photo 11

Nous conduisons le Toyota Venza 2021 Source: V.Aubé | Auto123.com

Photo 12

Nous conduisons le Toyota Venza 2021 Source: V.Aubé | Auto123.com

Photo 13

Nous conduisons le Toyota Venza 2021 Source: V.Aubé | Auto123.com

Photo 14

Nous conduisons le Toyota Venza 2021 Source: V.Aubé | Auto123.com

Photo 15

Nous conduisons le Toyota Venza 2021 Source: V.Aubé | Auto123.com

Photo 16

Nous conduisons le Toyota Venza 2021 Source: V.Aubé | Auto123.com

Photo 17

Nous conduisons le Toyota Venza 2021 Source: V.Aubé | Auto123.com

Photo 18

Nous conduisons le Toyota Venza 2021 Source: V.Aubé | Auto123.com

Photo 19

Nous conduisons le Toyota Venza 2021 Source: V.Aubé | Auto123.com

Photo 20

Nous conduisons le Toyota Venza 2021 Source: V.Aubé | Auto123.com

Photo 21

Nous conduisons le Toyota Venza 2021 Source: V.Aubé | Auto123.com

Photo 22

Nous conduisons le Toyota Venza 2021 Source: V.Aubé | Auto123.com

Photo 23

Nous conduisons le Toyota Venza 2021 Source: V.Aubé | Auto123.com

Photo 24

Nous conduisons le Toyota Venza 2021 Source: V.Aubé | Auto123.com

Photo 25

Nous conduisons le Toyota Venza 2021 Source: V.Aubé | Auto123.com

Photo 26

Nous conduisons le Toyota Venza 2021 Source: V.Aubé | Auto123.com

Photo 27

Nous conduisons le Toyota Venza 2021 Source: V.Aubé | Auto123.com

Photo 28

Nous conduisons le Toyota Venza 2021 Source: V.Aubé | Auto123.com

Photo 29

Nous conduisons le Toyota Venza 2021 Source: V.Aubé | Auto123.com

Photo 30

Nous conduisons le Toyota Venza 2021 Source: V.Aubé | Auto123.com

Photo 31

Nous conduisons le Toyota Venza 2021 Source: V.Aubé | Auto123.com

Photo 32

Nous conduisons le Toyota Venza 2021 Source: V.Aubé | Auto123.com

Photo 33

Nous conduisons le Toyota Venza 2021 Source: V.Aubé | Auto123.com
En direct de 00:00 à 05:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.