• Accueil
  • Toyota C-HR 2020 essai à long terme, partie 4 : le bulletin final

Toyota C-HR 2020 essai à long terme, partie 4 : le bulletin final

Toyota C-HR 2020 essai à long terme, partie 4 : le bulletin finalAuto123.com
Le Toyota C-HR 2020, parmi les feuilles d'automne

Auto123 fait l’essai à long-terme du Toyota C-HR 2020. Aujourd’hui, le quatrière et dernier volet.

Voir aussi : Toyota C-HR 2020 essai à long terme, partie 1 : des humains et des machins

Voir aussi : Toyota C-HR 2020 essai à long terme, partie 2 : du cœur au ventre

Voir aussi : Toyota C-HR 2020 essai à long terme, partie 3 : cool & chill

Au bout de quatre semaines au volant du Toyota C-HR Limited 2020, après avoir parcouru 1200 kilomètres (j’aurais aimé en amasser plus mais l’essai a coïncidé avec les préparatifs finaux de L’Annuel de l’automobile 2021, juste avant d’amener cette brique de 704 pages sous presse, de sorte que j’ai davantage fréquenté mon clavier que les routes de notre Belle Province), j’ai remis les clefs avec des regrets.

La convivialité du format et sa bonne maniabilité, épaulée par une suspension bien dosée entre confort et sportivité, vont me manquer. Je vais aussi m’ennuyer de son look. À mon âge, je ne représente pas le premier groupe d’acheteurs visé par ce produit mais son allure jazzée a le don de rajeunir quiconque s’en approche.

Toyota aurait-elle mis en vente sans le savoir un élixir de jeunesse ?

Voici Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

Toyota C-HR 2020, trois quarts arrière

Les bémols
Ce que j’ai moins aimé se résume essentiellement à deux points :

1) La tendance du hayon, quand il est vide, à se transformer en caisse de résonnance pour les bruits parasites qui prennent d’assaut l’auto. Les pavages de ciment se sont avérés les plus bruyants. En revanche, amenez le C-HR sur une surface lisse comme le visage botoxé d’une vedette d’Hollywood et l’atmosphère à bord frôle la sérénité.

2) Impossible de se rabattre sur la sono pour couvrir les bruits de fond indésirables puisqu’elle est elle-même chiche en haute-fidélité. Comme je l’ai déjà écrit, la clientèle ciblée mérite mieux. Les mélomanes aussi, peu importe leur âge. En Europe, Toyota a demandé à JBL, son complice de longue date, d’offrir un meilleur système de son optionnel. Au nom de tous les Canadiens, je réclame la parité auditive !

Toyota C-HR 2020, avant

Kazuhiko Isawa, le designer en chef du C-HR, a déclaré au sujet de son bébé :

« Nous n’avons pas cherché à créer un VUS qui soit dynamique, mais plutôt un véhicule dynamique offrant les qualités d’un VUS. Nous avons voulu qu’il se distingue par sa personnalité unique et pleine d’originalité. »

Pour l’originalité, c’est gagné haut la main !

Pour le dynamisme, je suis d’accord, sauf en ce qui concerne le mugissement qu’émet le tandem 2,0L/CVT quand on le bouscule. En fait, le C-HR est un incitatif à la ponctualité. Mieux vaut être à l’heure que d’avoir à enfoncer l’accélérateur et ainsi torturer notre ouïe inutilement.

Quant au coffre à la capacité restreinte face à la compétition, je dois avouer qu’on finit par s’en accommoder.

Le Toyota C-HR 2020, à côté d'un Honda CR-V beaucoup plus sobre

La concurrence, justement…
Le C-HR repose sur l’architecture TNGA (Toyota New Global Architecture) désormais employée à toutes les sauces. Quand j’ai demandé à Toyota Canada qui étaient ses concurrents directs, on m’a répondu Honda HR-V, Nissan Qashqai, Mazda CX-3 et CX-30. Alors comparons un peu leur empattement et leur longueur (en mm), tout en revenant sur l’espace cargo (en litres et une fois les sièges couchés) :    

Empattement / longueur / cargo

Toyota C-HR              2640 / 4360 / 1031
Honda HR-V              2610 / 4294 / 1665
Mazda CX-3               2570 / 4274 / 1528
Mazda CX-30             2652 / 4395 / 1280
Nissan Qashqai         2646 / 4323 / 1509 à 1730

Nous pourrions ajouter les frères coréens…

Hyundai Kona            2600 / 4180 / 1296
Kia Niro                     2700 / 4355 / 1543 à 1804

Et aussi…

Mitsubishi Eclipse Cross     2670 / 4405 / 1385
Nissan Kicks                      2620/ 4295 / 915
Subaru Crosstrek                2665 / 4465 / 1220 à 1565

Et nous pourrions continuer avec la cohorte américaine (Trax, Trailblazer, Ecosport, Compass, etc.).

Un Toyota C-HR face à face à un Honda HR-V, aussi beaucoup plus sobre

Bref, on s’entend, il y a foule dans la catégorie des multisegments compacts. Le C-HR reflète la volonté d’Akio Toyoda, le grand patron, d’offrir aux consommateurs un véhicule plus intéressant à regarder et à conduire que les électro-ménagers sur roues que ses prédécesseurs assemblaient.

Et si je rêve à haute voix d’un coffre plus généreux, d’une sono à la hauteur, d’une traction intégrale et d’un moteur hybride, le boss de Toyota me dirait très certainement d’aller voir du côté du RAV4.  

Petit quiz
Pour vous remercier de m’avoir accompagné durant ces quatre semaines, voici une devinette : que signifie l’acronyme C-HR ?
a)    Compact High Rider
b)    Cross Hatch Run-about
c)    Coupé High-Rider

Selon Toyota, a) et b) sont les deux bonnes réponses. Mais, entre vous et moi, je trouve que c) tient aussi la route, une expression d’ailleurs reprise par des journalistes européens.

Allez, une dernière : dévoilé au Salon de l’auto de Genève de 2016 puis mis en vente chez nous en avril 2017 en tant que modèle 2018, le C-HR est assemblé dans quatre usines de par le vaste monde. D’où vient le nôtre ?

a)    Japon
b)    Chine
c)    Turquie
d)    Thaïlande

Si vous avez voté pour la contrée où se dressent les six minarets de la magnifique Mosquée bleue, vous gagnez ! Quoi au juste ? Je dirais un prochain rendez-vous pour effectuer ensemble un nouvel essai long terme…

Le Toyota C-HR 2020, le dos tourné Le prototype Toyota C-HR, 2014

En direct de 00:00 à 05:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.