12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope outline12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close16x16 spotify12x12 arrow left outline12x12 arrow right outline16x16 link12x12 photo outline16x16 google podcasts16x16 apple podcasts
  • Accueil
  • Voitures à trois roues : une visite à un musée à Nashville

Voitures à trois roues : une visite à un musée à Nashville

Voitures à trois roues : une visite à un musée à NashvilleAuto123.com
Hoffman 1951, voiture à trois roues

Le Lane Motor Museum de Nashville est un musée unique en ce sens qu’il cache à l’intérieur de ses murs d’innombrables voitures rares. Du lot, une impressionnante brochette de véhicules ayant la particularité de n’avoir que trois roues. Amusant.

Auto123 lance Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

1 - Coronet 1958

Coronet 1958, avant

La Coronet, à ne pas confondre avec le modèle produit par Chrysler, était une voiture à trois roues qui se présentait comme aussi confortable et stylisée qu’une berline à quatre roues de l’époque. Elle pouvait accueillir deux ou trois personnes. Son moteur était situé à l’arrière, tout juste devant LA roue. Le modèle a été dessiné par David Gottlieb et la carrosserie a été fabriquée par la James Whitson & Company.

2 - Coronet 1958

Coronet 1958, arrière

De l’arrière, on peut apprécier le côté « pratique » de la voiture qui cachait, de chaque côté du moteur, dans les ailes, de petites soutes à bagages. La direction et la suspension de cette puce comprenaient des pièces empruntées à la Triumph Standard 8. Cette Coronet avait le mérite de consommer peu, soit 3,9 litres aux 100 kilomètres. La Coronet Car Ltd est une compagnie anglaise qui a existé entre 1957 et 1960. Au total, 250 modèles identiques à celui présenté ici ont été produits.

3 - Davis Divan 1948

Davis Divan 1948

Mis à part avoir l’allure d’un Beluga édenté, la Davis Divan était un triporteur né de l’imagination d’un pionnier. En fait, Glenn Gordan Davis a acheté cette voiture d’un passionné de course automobile qui avait converti sa monture de course en bolide à trois roues, espérant faire d’elle une auto économique.

Glenn Gordan Davis a par la suite procédé à la fabrication de seize de ces modèles (2 prototypes, 11 modèles Divan et 3 unités à vocation militaire). La Divan, représentée sur notre photo, était longue de 15,5 pieds, une taille énorme pour un véhicule ne comptant que trois roues.

4 - Hoffmann 1951

Hoffmann 1951

Dans les années d’après-guerre, de nombreuses entreprises ont voulu se lancer dans la production d’automobiles. L’une de celles-là fut la Hoffmann qui, de 1949 à 1951, assembla la drôle de bibitte photographiée ici.

La petitesse du moteur, le peu de vitesse que pouvait atteindre le bolide et le fait qu’il ne possédait que trois roues faisaient en sorte qu’il était vendu sans taxes et qu’aucun permis n’était requis pour le conduire. Voilà qui suffisait pour intriguer une clientèle durement touchée par la guerre.

Particularité : le volant contrôle la roue arrière. En conséquence, on parle d’un modèle très instable dont il était facile de perdre le contrôle.

5 - Wind Wagon 1929

Wind Wagon 1929

En 1925, un magazine intitulé The Boy Mechanic proposait des centaines de croquis qui pouvaient être transformés en objet par les lecteurs. Un des chapitres de la revue expliquait comment construire ce Wind Wagon. Un jeune de 15 ans, Ted Jameson, a relevé le défi. On ne sait pas si d’autres ont été fabriqués, mais la création de l’ado n’est pas passée inaperçue.

Animée par un moteur Harley-Davidson qui activait l’hélice, la puissance était très modeste, mais la vitesse maximale de cet engin pouvait atteindre 100 km/h.

6 - Peel P50 1965

Peel P50 1965

Cette Peel P50 définit exactement ce qu’est une microvoiture. En fait, il est difficile de trouver une plus petite bagnole ; la Peel P50 est reconnue comme étant la plus petite voiture de production de l’histoire. On comprend la logique derrière sa conception lorsqu’on découvre qu’elle a été conçue sur une petite île munie de… petites routes.

Elle se vendait à peine plus cher qu’un scooter et on le devine, n’offrait pas beaucoup d’équipement. Son moteur de 50cc, ironiquement, provient d’un scooter. Question d’offrir un peu de perspective, il est à peine plus gros que le type de mécanique que l’on retrouve dans un coupe-bordure. La voiture ne possède pas de marche arrière, mais une poignée à cet endroit permet au conducteur de la déplacer à sa guise…

Quarante-trois de ces Peel P50 pourraient être garés dans un garage double d’une grandeur standard. Poids de cette puce : 220 livres.

7 - Willam City 1969

Willam City 1969

Ce véhicule a été directement pensé à partir d’un scooter. Il est le fruit de la Lambretta Scooter Company, une société italienne. La carrosserie du Willam City est faite de fibre de verre et pouvait cacher deux moteurs, soit un 125cc ou un 175cc. Sa forme très carrée n’a pas aidé les ventes et de toute évidence, son design favorisait les retournements.

Cependant, parce que le moteur est monté sur l’unique roue avant, le véhicule est d’une maniabilité incroyable.

8 - Peel Trident 1965

Peel Trident 1965

C’est la compagnie Peel Engineering qui est à l’origine de la Peel P50, la plus petite voiture de production de l’histoire. Et bien Peel est aussi derrière la production de la plus petite voiture à deux places, la Trident. En fait, la Trident est une évolution de la P50. Elle était conçue pour être capable d’accueillir deux adultes de taille moyenne.

La Trident met à profit le même moteur que la P50, soit un engin de 50cc. Monter à bord est un jeu d’enfant ; il suffit de faire basculer le toit de verre. Cependant, par temps chaud, l’habitacle se transforme en véritable four.

Fait amusant, lorsque deux personnes de 165 livres prennent place à bord, ils doublent le poids du véhicule. Taille du réservoir d’essence : 2,5 gallons.

9 - Mochet Velocar 1931

Mochet Velocar 1931

Charles Mochet était à son époque reconnu en France comme le meilleur fabricant de voitures à pédales. D’ailleurs, la majorité des véhicules qu’il a produits entre 1927 et 1944 fonctionnait à l’aide d’un système de la sorte. Cependant, le modèle présent au Lane Motor Museum est en quelque sorte un hybride puisqu’il permet de combiner l’énergie humaine et celle produite par un moteur à essence. Doit-on parler de la première voiture hybride ?

Toujours est-il que pendant la Seconde Guerre mondiale, cette particularité s’est avérée fort utile en raison du rationnement qui rendait difficile l’accès au pétrole.

Les contrôles de cette voiture sont tout à fait particuliers ; ils sont opérés à l’aide de molettes au volant, dans le cas des pédales d’accélération et d’embrayage, et à l’aide d’un levier au plancher dans le cas du frein. Vitesse maximale : aussi vite qu’il soit possible de pédaler.

10 - New-Map Solyto 1959

New-Map Solyto 1959

L’entreprise New-Map était à l’origine spécialisée dans la fabrication de motocyclette. En 1938, elle se lance dans la production de microvoitures avec la Rollux. Cette production va prendre fin en 1952 pour laisser place à la fabrication de cette vannette utilitaire à trois roues.

Cette dernière a été fort populaire, comme en témoigne sa durée de vie de plus de 20 ans, soit de 1952 à 1974. Elle était idéale pour les petites livraisons en milieu urbain alors qu’elle pouvait se faufiler partout et être garée… aussi partout. Moteur : 125cc et 5,5 chevaux.

11 - Scootacar 1959

Scootacar 1959

Le Scootacar a été développé en 1957 par le manufacturier de train anglais Hunslet. Le modèle a été conçu et pensée alors que son créateur, Henry Brown, s’est assis derrière un moteur pendant qu’un de ses assistants dessinait le futur contour de la voiture sur le plancher.

Munie d’un châssis d’acier, cette création à trois roues mettait de l’avant une carrosserie en fibre de verre qui ne comprenait qu’une seule portière, soit sur son côté gauche. Cette voiture pouvait être livrée en trois couleurs : rouge, bleu et ivoire.

12 - Peugeot Triporteur 1949

Peugeot Triporteur 1949

En 1939, Peugeot introduisait sa première motocyclette de livraison à trois roues, la Trimoteur. Elle s’annonçait comme étant l’outil de livraison le plus rapide et le plus économique qui soit. Elle était construite comme une moto à l’exception qu’une importante boîte était montée entre les roues avant. Après la Seconde Guerre mondiale, les Européens réclamaient des moyens de transport économiques, ce qui explique pourquoi Peugeot en est arrivé à modifier son Trimoteur afin qu’il devienne un Triporteur. Ce véhicule a été mis en circulation en 1949. Vitesse maximale : 77 km/h.

13 - Martin Stationette 1950

Martin Stationette 1950

James V. Martin était un inventeur visionnaire et a passé une bonne partie de sa vie à créer des voitures en souhaitant pouvoir les distribuer à grande échelle. Malheureusement, ce ne fut jamais le cas. Sa dernière tentative fut la Stationette, une voiture à structure monocoque faite en… bois. Elle fut présentée au World Motor Sports Show de 1954 comme étant la voiture économique du futur.

14 - Velorex 16/350 1966

Velorex 16/350 1966

Voilà un bolide qui a connu une véritable production, soit plus de 16 000 exemplaires, dont une douzaine de milliers identiques à celui reposant au Lane Motor Museum. Cette voiture est le fruit du travail des frères Frantisek et Mojmir Stransky qui résidaient alors en Tchécoslovaquie.

La voiture a été pensée pour servir les personnes à mobilité réduite et a profité du soutien des organismes œuvrant dans ce milieu pour être produite à grande échelle. En 1996, on estime que les deux tiers de ces unités étaient encore en circulation.

15 - Morgan F Super 1948

Morgan F Super 1948

Entre 1910 et 1952, la Morgan Motor Co. Ltd a produit 30 000 voitures à trois roues. Du lot, cette F Super, introduite en 1937. Cette voiture a connu une intéressante carrière avant ainsi qu’après la Seconde Guerre mondiale.

Elle est équipée d’un moteur avant de 1172cc auquel est jumelé une transmission manuelle à trois rapports. La bibitte peut atteindre la vitesse de 75 miles à l’heure, ce qui est plutôt impressionnant. En tout, 265 de ces unités ont été construites après la guerre et avant la fin de la production, en 1952.

16 - Berkeley T-60 1962

Berkeley T-60 1962

Au cours de son existence, la Berkeley Cars Ltd a produit quelque 2500 voitures à trois roues. De loin, la plus célèbre fut la T-60. Utilisant un moteur de 328cc, son succès instantané est redevable à sa superbe carrosserie. Elle trouva une bonne partie de sa clientèle du côté des motocyclistes qui voyaient en elle un moyen de transport similaire à la moto. Cette voiture pouvait être modifiée pour la course. Le modèle photographié est le 681e d’environ 1800 à avoir été assemblé.

17 – New-Map Solyto 1960

New-Map Solyto 1960

Dès leurs débuts, en 1938, les produits New-Map firent sensation. La Seconde Guerre mondiale ralentit bien sûr leur élan, mais après la guerre, la popularité des petites voitures produites par la firme ne cessa de croître. L’entreprise produisait des scooters ainsi que de petits camions à vocations diverses, comme celui photographié ici dont la mission est le camping. Ce dernier est long et large de 4,5 pieds et ne pèse que 330 livres. Quant au nom Solyto, il s’explique du fait que les véhicules étaient construits à l’usine de tôlerie de la division New-Map, soit la Société Lyonnaise de Tôlerie.

18 - New Map Solyto 1960

New Map Solyto 1960

À l’intérieur, le strict minimum, comme vous pouvez le constater.

19 - New Map Solyto 1960

New Map Solyto 1960

Quatre personnes peuvent y prendre place… côte à côte. On s’imagine le niveau de confort…

Quant au niveau d’équipement, on repassera ! À l’époque, des franchises avaient été vendues à travers les États-Unis, mais la production n’avait jamais débuté.

20 – Morgan F Super 1948

Morgan F Super 1948

À l’intérieur de cette Morgan, tout le charme du design à l’anglaise, malgré l’espace restreint.

21 - Reliant Regal MKIII 1957

Reliant Regal MKIII 1957

La Regal, de la Reliant Motor Co Ltd, pouvait être conduite comme elle apparaît sur cette photo, mais aussi lors de journées pluvieuses grâce à une toile qui la rendait imperméable.

Encore une fois, le fait que cette voiture ne possédait que trois roues simplifiait les choses pour les acheteurs qui n’avaient pas besoin de permis pour la conduire. Mais attention : la MKIII était équipée d’un moteur 4-cylindres de 747cc et d’une transmission manuelle à quatre rapports, et elle pouvait atteindre la vitesse de 100 km/h.

En tout, entre 1956 et 1958, 2787 unités furent assemblées.

22 - Reliant Regal MKIII 1957

Reliant Regal MKIII 1957

À l’intérieur, comme s’il n’y avait déjà pas assez d’espace, un canal central vient séparer les deux places disponibles. Remarquez aussi la position du volant ; la Regal était une voiture anglaise.

23 - Reliant Regal 3/30 1971

Reliant Regal 3/30 1971

Les origines de la compagnie Reliant remontent à 1935. Le but de la compagnie était alors de produire des véhicules de livraison à trois roues, animé par des moteurs Austin Seven.

La Regal fut leur première voiture de production, en 1953. Au cours des années 70, la production de la Regal était à son maximum, soit environ 350 véhicules par semaine. L’aventure a cessé en 1973, pendant que les activités de Reliant ont pris fin en 2003.

24 – Reliant Regal 3/30 1971

Reliant Regal 3/30 1971

Un peu plus de classe, quand même !

25 - Reliant Robin 1974

Reliant Robin 1974

Voilà la remplaçante de la Regal qui avait vu sa production cesser en 1973. La Robin possédait une particularité qui a été reprise partout à travers l’industrie automobile depuis, soit une fenêtre arrière ouvrable pour le chargement. Les sièges arrière pouvaient aussi être rabattus, ce qui augmentait considérablement l’espace disponible.

La Robin a connu beaucoup de succès et de nombreux exemplaires ont été produits et expédiés un peu partout à travers la planète.

26 - French Microcar 1950 ?

French Microcar 1950 ?

Il n’y avait pas de description de cette voiture lors de notre passage au musée. En date d’aujourd’hui, sur le site du musée, on la retrouve mais sans description. Une courte recherche sur Internet ne nous a pas permis de l’identifier.

Nous tenterons de le faire, mais d’ici là, si quelqu’un reconnaît cette voiture, on demande votre aide pour l’identifier.

27 - Messerschmitt KR 200 1957

Messerschmitt KR 200 1957

Si le nom Messerschmitt vous dit quelque chose, c’est tout à fait normal. C’est le nom que portaient certains avions allemands pendant la Seconde Guerre mondiale. À la fin du conflit, la compagnie responsable de leur fabrication n’avait pas la permission de construire des avions.

Le créateur de cette voiture, Fitz Fend, fit assembler sa création à l’intérieur des usines de la compagnie. La voiture remporta du succès auprès des motocyclistes qui voulaient profiter d’un toit par journées de pluie, de même qu’aux amateurs de voitures qui voyaient là une bonne affaire ; la Messerschmitt se vendait la moitié du prix d’une Volkswagen. Son moteur de 191cc produisait 10 chevaux. Au total, 25 000 exemplaires furent proposés.

28 – Jarret, la voiture électronique 1969

Jarret, la voiture électronique 1969

À la vue de cette voiture, vous vous doutez bien qu’elle n’était pas homologuée pour la route. La Jarret Electronique était conçue pour mouvoir, de façon écologique, deux personnes à travers toute entreprise. Sa vitesse maximale était d’environ 30 km/h.

La bête est conduite à l’aide d’une manette de style Joystick. Deux moteurs électriques, chacun relié à une roue arrière, étaient responsables de l’animation. Seulement sept exemplaires ont été construits.

29 - Martin Martinette 1932

Martin Martinette 1932

Voilà l’une des deux autres voitures produites par James V. Martin. Présentée au Salon de New York en 1932, la Martinette incorporait dans son design plusieurs éléments empruntés à l’aviation. L’accès à la voiture se faisait via une porte unique située à l’avant. Trois prototypes ont été fabriqués, mais aucun n’entra en production.

En direct de 19:00 à 00:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.