Aller au contenu
Blessures

Les urgences débordent… de skieurs!

Les urgences débordent… de skieurs!
Un skieur / BIG

Pendant la pandémie, les urgences débordaient en raison de la COVID-19, et cette fois-ci, elles débordent en raison des nombreux skieurs qui se sont blessés sur les pentes.

Vous avez bien lu. La nouvelle, rapportée par Le Journal de Montréal et son bureau d’enquête, a de quoi faire réagir.

Avec le retour à une vie normale, la moyenne de six millions de visiteurs par année sur les pentes de ski du Québec est revenue, augmentant du même coup le niveau d’achalandage dans les urgences, semble-t-il.

Évidemment, ce fléau a augmenté pendant la semaine de relâche, ce qui a mis une pression énorme sur les urgences de plusieurs hôpitaux à travers le Québec!

Au sujet de ces skieurs, le Dr Nicolas Bernard, un urgentologue à l’hôpital CHUQ (l’Enfant-Jésus), a précisé qu’en raison du jeune âge, du manque d’expérience ou de la vitesse excessive sur les pentes, l’infirmerie débordait de skieurs blessés.

Les urgentologues sont d’ailleurs parfois dépassés de constater que la salle d’urgence déborde. C’est le cas à l’hôpital Brome-Missisquoi-Perkins de Cowansville.

Soulignons qu’à Cowansville, une petite urgence, pendant la saison hivernale, il peut y avoir pas moins de 10 patients en provenance des montagnes de Bromont et/ou Sutton.

Êtes-vous surpris de ces statistiques?

Abonnez-vous à l’infolettre du 96.9 CKOI!Abonnez-vous à l’infolettre du 96.9 CKOI!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
En direct
En ondes jusqu’à