Aller au contenu

Un 28e décès relié aux coussins gonflables Takata

Un 28e décès relié aux coussins gonflables Takata
Les coussins gonflables Takata font une 28e victime. La mort d’un jeune homme de 23 ans, survenue en Floride à la suite d’une collision mineure, ramène tristement le cas de ces unités dans l’actualité.
Auto123.com

Il y a longtemps qu’on n’a pas entendu parler des coussins gonflables Takata, mais le décès du conducteur d’une camionnette Ford Ranger 2006, survenu lors d’un accident mineur en Floride le mois dernier, vient de ramener les unités de cette marque dans l’actualité.

Rappelons que les coussins Takata étaient équipés d’un gonfleur défectueux qui pouvait exploser, projetant du coup des éclats capables de blesser sérieusement, voire tuer la personne devant être protégée. Le décès du jeune homme de 23 ans en Floride est le 28e à travers le monde, le 19e survenu aux États-Unis.

La NHTSA (National Highway Traffic Safety Administration) a déclaré jeudi qu’elle travaillait à confirmer les détails de l’accident avant de décider si d’autres mesures étaient nécessaires.

Quelque 67 millions de véhicules ont déjà été rappelés et réparés à travers le monde, mais malheureusement, des millions de modèles équipés de ces coussins problématiques sont toujours en circulation. Et plus le coussin est vieux, plus il est à risque.

Le problème, c’est qu’à l’époque, Takata a utilisé du nitrate d’ammonium pour créer la petite explosion qui fait gonfler les coussins en cas d’accident. Le hic, c’est que le produit chimique peut devenir plus volatile au fil du temps lorsqu’il est exposé à l’humidité de l’air et à des températures élevées répétées. L’explosion peut faire éclater une cartouche métallique et projeter des éclats dans l’habitacle.

Consultez les véhicules à vendre disponibles près de chez vous

Le modèle concerné dans l’accident ayant entraîné la mort du jeune homme avait été rappelé par Ford en janvier 2016. En fait, la compagnie avait alors invité à l’atelier 391 000 unités au Canada et aux États-Unis, précisément des modèles des années 2004 à 2006.

Ce qui est encore plus triste dans le cas du décès survenu en Floride, c’est que Ford explique qu’un représentant avait été envoyé au domicile du propriétaire afin de planifier les réparations qui n’avaient pas été effectuées. La compagnie exhorte tous les propriétaires de Ranger à faire réparer leur modèle en raison du risque pour la sécurité.

Le dernier décès causé par un coussin gonflable Takata est survenu dans une BMW en septembre 2020, en Arizona. De nombreux décès sont survenus à bord de produits Honda qui avaient fait grand usage des coussins Takata. Cette entreprise a fait faillite depuis et été rachetée par une firme chinoise.

Enfin, car tous les véhicules ne sont pas encore réparés, la NHTS invite les propriétaires de modèles à se rendre sur son site Web pour vérifier si le leur fait toujours l’objet d’un rappel. Il est possible d’obtenir cette information grâce au numéro d’identification du véhicule.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Radio Hollywood
En ondes jusqu’à 16:00
En direct
75