Aller au contenu
Garder Kotkaniemi?

«Pour le Canadien, le risque n'est pas si élevé que ça» -Philippe Cantin

«Pour le Canadien, le risque n'est pas si élevé que ça» -Philippe Cantin
Scott Audette/Getty Images

L’organisation des Canadiens de Montréal n’a toujours pas fait savoir si elle égalait – ou pas – l’offre hostile des Hurricaines de la Caroline à l’endroit de l’attaquant Jesperi Kotkaniemi.

Samedi, les Hurricanes ont fait signer au jeune Finlandais une offre qualificative de 6,1 millions $ pour an.

Le directeur général Marc Bergevin a sept jours pour égaler l’offre. Sinon, les Canadiens recevront les premiers et troisièmes choix des Hurricanes en vue du repêchage de 2022.

Selon le chroniqueur Philippe Cantin, deux raisons expliquent cette situation.

L’une mineure : l’organisation du Tricolore fait attendre les deux parties (les Hurricanes et Kotkaniemi) parce qu’elle n'est pas contente.

L’autre, plus fondamentale.

« Le plus important, c’est que le Canadien doit évaluer l’affaire correctement. C’est le moment pour l’organisation de s’interroger vraiment sur le potentiel de Kotkaniemi. Je suis sûr que Bergevin et l’entraîneur Dominique Ducharme ont dû avoir une grosse conversation. Est-ce qu’il peut devenir une vedette dans la Ligue nationale? »

Cela dit, Philippe Cantin estime qu’au plan strictement financier, on s’emballe un peu. Il note que «KK» aurait eu un salaire quand même en 2022, n’eut été de cette offre hostile. Bref, le Tricolore va probablement payer trois millions $ de trop s’il le garde.

Mais il ne s’agit que d’un contrat d’un an.

« Tu entends souvent les directeurs généraux dire que ce n’est pas tellement le salaire qui fait mal à une organisation, mais le nombre d’années au contrat. »

Rien n’empêche donc les Canadiens de larguer Kotkaniemi ou de l’échanger au terme de la saison 2021-2022.

« Au fond, pour le Canadien, le risque n’est pas si élevé que ça. Ça te donne une année de plus pour l’évaluer. Pendant cette année, tu va probablement le payer trois millions $ de plus que tu ne voulais le payer, mais tu vas pouvoir l’évaluer dans une année probablement charnière pour lui. »

Vous aimerez aussi

Plus avec Philippe Cantin

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Pluuus de hits
En ondes jusqu’à 12:00 PM
En direct
75