Aller au contenu
Gouvernement majoritaire

Les progressites-conservateurs renversent les libéraux en Nouvelle-Écosse

Les progressites-conservateurs renversent les libéraux en Nouvelle-Écosse
Le chef progressif-conservateur Tim Houston et sa famille
PC/Andrew Vaughan

Les progressistes-conservateurs du chef Tim Houston ont renversé les libéraux du premier ministre sortant Iain Rankin, mardi, lors de l’élection provinciale en Nouvelle-Écosse.

Selon les résultats des bureaux de votes de la province et les projections de CBC/Radio-Canada, à 6 h, mercredi, les progressistes-conservateurs avaient 31 candidats élus. La majorité est de 28.

Les progressistes-conservateurs avaient 17 sièges lors de la dissolution de l'Assemblée législative. Ils prennent le pouvoir pour la première fois depuis 2009.

Les libéraux avaient 17 élu, tandis que les néo-démocrates avait 6 élus. Un indépendant a également été élu.

Le premier ministre Rankin, qui s'est retrouvé à la tête de la province après le départ de Stephen McNeil en février, a déclenché des élections en plein été, espérant obtenir une majorité.

Il a été réélu dans sa circonscription de Timberlea-Prospect, mais les libéraux de la Nouvelle-Écosse deviennent le premier gouvernement élu au Canada à ne pas être reporté au pouvoir durant la pandémie.

Le chef néo-démocrate Gary Burrill, a lui aussi été élu dans sa circonscription d'Halifax Chebucto.

Vous aimerez aussi

0:00
3:57
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Pluuus de hits
En ondes jusqu’à 12:00
En direct
75