Science et Nature

Les girafes risquent de n'être qu'un souvenir

Les girafes risquent de n'être qu'un souvenir

Partager

D'après l'union internationale pour la conservation de la nature (UICN), 40% des girafes auraient disparu depuis 1985.

En 1985, on comptait 155 000 girafes qui gambadaient joyeusement en Afrique (le seul continent qui les héberge). 30ans plus tard, il en reste 97 500.

On considère maintenant ces animaux comme espèce vulnérable. Déjà disparues de 7 pays du continent africain, les girafes se divisent en plusieurs esp`ces, ce qui rend plus difficile leur reproduction. Certaines sous-espèces sont plus menacées que d’autres, ainsi la girafe de l’Afrique de l’Ouest qui ne vit qu’au Sud-Ouest du Niger et la girafe de Rothschild trouvée en Ouganda et introduite au Kenya, sont « en danger d’extinction » sur la liste de l’UICN.

Il y aurait plusieurs raisons au déclin des animaux au long cou. La chasse illégale, la destruction de leur habitat naturel dans la grande majorité, et le manque de partenaires pour la reproduction.

De manière générale, selon le fond mondial pour la nature, plus de 50% des espèces animales sont déjà disparue.