nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Retour du baseball à Montréal: Lisée opterait pour le stade

Retour du baseball à Montréal: Lisée opterait pour le stade
Photo: La Presse canadienne

Venu rencontrer les journalistes sur la galerie de presse lundi soir, le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, a de son côté été beaucoup plus catégorique: le Stade olympique serait son premier choix, bien qu'il ne semblait pas avoir toutes les données.

«Le (nouveau tracé du) REM a fait en sorte qu'une hypothèse du stade au centre-ville ne soit plus disponible, alors moi je suis en faveur du Stade olympique. (...) Il faudrait qu'on me fasse l'absolue démonstration de la nécessité d'un nouveau stade. Je sais que c'est ce qu'ils (les investisseurs) proposent, mais qu'on essaie de faire revivre le Stade olympique. C'est un centre d'attraction sportif majeur. Mon premier choix, c'est le Stade. Je suis ouvert à d'autres possibilités. Des partisans ailleurs en Amérique font des déplacements importants pour aller dans des stades de baseball, je trouve que le Stade n'est pas si loin de sa clientèle et qu'on devrait lui donner une autre chance.

«Ce que j'avais compris, c'est que c'était sorti de l'équation. Si c'est encore possible, une chose est sûre, c'est que ça rend le montage financier plus compliqué», offre-t-il comme réponse quand on lui a fait remarquer que le nouveau tracé du REM n'empêchait pas la construction éventuelle d'un stade au Bassin Peel.

Il ne bronche pas plus quand on lui souligne que le Baseball majeur ne veut plus de dôme et qu'il privilégie le développement de quartiers autour de ses nouveaux stades.

«Je comprends que le MLB ne veut plus de toit fixe. Dans l'appel d'offres lancé par le gouvernement, cette solution fait partie des options. Voyons ce que ça donne. (...) Est-ce qu'on peut plaider? Je plaiderais. Le Stade olympique, ça coûte moins cher que de construire un nouveau stade.»

Le chef de l'Oppostion officielle a également indiqué que s'il remportait les prochaines élections, un gouvernement du Parti québécois participerait au projet du retour des Expos, mais à plusieurs conditions.

«Il faut que ça vienne avec une mobilisation des fans et du privée. Est-ce que l'État québécois doit aider? Oui. Mais il doit ajouter sa pierre à une construction qui est essentiellement privée et appuyée par les fans. Ça ne peut pas être la fondation. S'il en manque un petit bout et que ça fait la différence, un premier ministre du Parti québécois, dans cette situation-là, je serais prêt à faire une contribution pour aider à compléter un montage.»

M. Lisée propose par contre que les partisans de baseball québécois deviennent en majorité actionnaires de l'équipe, une solution qui n'est pas envisagée par le groupe Bronfman pour l'instant.

«C'est un modèle qui existe en Amérique du Nord, mais qui n'est pas très utilisé. J'aimerais que ça fasse partie du 'mix'. On verra ce qui nous sera proposé quand je serai au pouvoir, mais ça me satisferait grandement de savoir que les partisans eux-mêmes ont investi dans le partage financier. Je ne sais pas si c'est une hypothèse qui est envisagée par le groupe (de Stephen Bronfman), mais je les invite à regarder ça. Ça m'inclinerait encore davantage et ça assurerait la stabilité du club: tu es sûr que le club ne partira pas au plus offrant (quand les partisans sont engagés).» 

La nuit de tous les hits

En direct de 00:00 à 05:30

800
100

La nuit de tous les hits
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.