nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Mikaël Kingsbury: la pression, il ne la connaît pas

Mikaël Kingsbury: la pression, il ne la connaît pas

Mikaël Kingsbury (Greg Kolz/La Presse Canadienne)

L'or pour Mikaël Kingsbury! Justine Dufour-Lapointe et le frère de Mikaël, Maxime Kingsbury

il y a 3 mois

Mikaël Kingsbury possède maintenant la seule chose qui manquait à son impressionnant palmarès: une médaille d'or olympique.

Le skieur âgé de 25 ans, qui avait toute la pression d'un pays sur ses épaules, a eu une note qui frôlait la perfection (86,63) lundi soir à l'épreuve des bosses aux Jeux d'hiver de Pyeongchang. 

Il a fait le bonheur de millions de Québécois et de Canadiens, mais surtout de ses proches. Son frère, Maxime Kingsbury, a suivi religieusement la compétition lundi matin avec une centaine de personnes à Saint-Sauveur. 

«Mick est reconnu pour faire les grosses descentes au bon moment, a expliqué le frangin au micro de Paul Arcand. C’est pour ça qu’il connaît autant de succès. Quand ça compte, il sort la meilleure descente. Il m’impressionne chaque fois.

«C’est son rêve depuis qu’il est petit. C'est fou!»

Les hits font le travail

En direct de 09:00 à 12:00

2048
100

Les hits font le travail

avec Nadia Bilodeau

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.