nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

«Un moment magique de voir ma famille dans les gradins» - Jesen Therrien

«Un moment magique de voir ma famille dans les gradins» - Jesen Therrien

Depuis que les Phillies de Philadelphie l’ont réclamé au 17e tour du repêchage de 2011, grâce à l’insistance du recruteur Alex Agostino, Therrien, 24 ans, a gravi les échelons du baseball mineur jusqu’aux ligues majeures.

Après un début de saison remarquable au niveau AA, les Phillies l’ont monté dans le AAA avant de le rappeler avec le grand club. Jesen Therrien a fait ses débuts dans les majeures le 29 juillet, en 6e manche, contre les Braves d’Atlanta.

Jeremy Filosa l’a rencontré à Philadelphie.

«Quand je suis arrivé avec les Phillies, je n’étais pas vraiment nerveux, avoue-t-il candidement. J’ai vraiment eu un bel accueil. L’organisation a bien fait les choses. C’était un moment magique de voir ma famille dans les gradins.»

Si Therrien ne s’attendait pas à être appelé par les Phillies aussi rapidement, il n’a pas été impressionné outre mesure lorsqu’il s’est présenté au Citizens Bank Park, la demeure des Phillies qui peut accueillir 43,647 spectateurs.

«Depuis que j’ai commencé à jouer au baseball vers 3 ou 4 ans, c’est un moment que j’ai visualisé, a-t-il expliqué. Quand je suis arrivé sur le terrain je me suis dit wow! je suis enfin là. J’ai réalisé un objectif que je m’étais fixé depuis que j’étais jeune.»

Comme tous les joueurs de baseball, l’objectif ultime de Jesen Therrien est de remporter une Série mondiale.

«C’est la chose la plus importante de gagner en équipe, c’est pour ça qu’on joue au baseball, affirme-t-il. Ce n’est pas quelque chose d’individuel.»

Si la marche est haute du baseball AA au AAA, c’est encore plus vrai lorsqu’on affronte des frappeurs des majeures.

«Il faut exécuter un lancer à la fois, c’est vraiment ça la clé, a raconté Jesen Therrien. Les frappeurs vont frapper les erreurs. Hier j’ai lancé une glissante dans la zone des prises; tu ne peux pas faire ça dans les ligues majeures.»

Jusqu’ici l’entraîneur des lanceurs aime ce qu’il voit du lanceur québécois.

«À chaque sortie, c’est peut-être un ou deux lancers où je fais des erreurs, a analysé Therrien. Je dois continuer là-dessus, apprendre de ce que j’ai fait dans le passé, et tout va bien aller.»

En ce qui le concerne, lancer sur la route ou à domicile ne fait pas de différences.

«Il faut toujours garder la même mentalité, explique-t-il. Quand je suis ici (Philadelphie), ma famille, mes amis sont ici, mais je ne peux pas penser à ce qui se passe à l’extérieur. Je me concentre sur ce que je peux contrôler sur le terrain de baseball.»

Avec beaucoup de sagesse, Jesen Therrien refuse de regarder trop loin en avant, à la saison prochaine

La nuit de tous les hits

En direct de 00:00 à 05:30

1212
100

La nuit de tous les hits
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.