nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Un vaccin a éliminé le cancer sur des souris

Un vaccin a éliminé le cancer sur des souris
pixabay

En injectant des quantités infimes d’agents immunostimulants directement dans des tumeurs cancéreuses, des chercheurs de l’Université de Stanford ont non seulement éliminé toute trace de cancer dans des souris, mais aussi des métastases présentes ailleurs dans le corps des rongeurs.

Souvent, notre système immunitaire fait bien les choses, mais avec ce traitement peu couteux, il pourrait y avoir un énorme pas en avant dans le traitement de nombreux cancers, incluant ceux qui arrivent de manière spontanée. Et sans les effets  négatifs souvent reliés aux traitements sur l’ensemble du corps que l’on connait.

La pair de molécules injectée, un fragment d’ADN nommé CpG et un anticorps agit en synergie pour produire ce résultat. Les tumeurs ont disparues en 10 jours suivant l’application, et 20 jours plus tard les tumeurs non visées avaient également disparues.

Source: Steve Fisch

(Photo) L’oncologue Ronald Levy et Idit Sagiv-Barfi, dans leur laboratoire de Palo Alto.

L’oncologue Ronald Levy et Idit Sagiv-Barfi, de l’Université de Stanford à Palo Alto en Californie sont  à l’origine de ces recherches, qui ont vu 87 souris sur 90 guéries de leurs tumeurs cancéreuses. Et dans le cas des 3 souris qui ont vu les tumeurs réapparaitre, il a fallu un deuxième traitement pour en venir à bout.

Des tests cliniques devraient commencer sous peu, 15 patients atteints de lymphome ont été recrutés afin de débuter les expérimentations.

source, source et source

MJ le midi

En direct de 12:00 à 13:00

5057
100

MJ le midi

avec Marie-Josée Gauvin

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.