nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Les JO retournent à Paris et à Los Angeles... en 2024 ou en 2028

Les JO retournent à Paris et à Los Angeles... en 2024 ou en 2028

Après que les villes de Paris et de Los Angeles eurent présenté leur plan pour l'obtention des Jeux olympiques mardi, les maires ont déclaré qu'ils pourraient travailler ensemble pour s'assurer que les deux villes obtiennent des Jeux d'été.

Les deux villes candidates ont présenté des bandes vidéo et effectué des discours pendant près de 45 minutes afin d'expliquer leurs motifs pour obtenir les Jeux olympiques de 2024. Le président français Emmanuel Macron a notamment plaidé en faveur de Paris, dans le cadre d'une séance qui s'est déroulée à huis clos en compagnie des membres du Comité international olympique (CIO).

Octroi simultané

Ces membres ont voté un peu plus tard mardi en faveur de l'octroi simultané des Jeux de 2024 et 2028, ce qui signifie que les deux villes seront gagnantes lorsque le CIO se réunira de nouveau en septembre.

En conséquence, les dirigeants du CIO devront conclure une entente d'ici quelques semaines avec les émissaires des deux villes, même si Paris est considérée comme étant la favorite pour l'obtention des Jeux de 2024.

«Nous avons hâte de travailler ensemble, et non contre, Paris», a déclaré le maire de Los Angeles Eric Garcetti lors d'une conférence de presse tenue après la présentation de la candidature de la ville californienne.

Garcetti et la mairesse de Paris, Anne Hidalgo, ont vanté leurs affinités dans de nombreux domaines, dont les changements climatiques.

L'octroi des Jeux de 2024 et 2028 procurerait au CIO une décennie de stabilité puisque les deux villes candidates ont les reins solides financièrement, et que dans le cas de Los Angeles, il n'y a aucun risque que cet événement ne devienne un éléphant blanc.

Ce constat arrive après des années de dépassements de coûts pour l'organisation des Jeux olympiques et de nombreuses défaites politiques qui ont torpillé plusieurs candidatures potentielles.

Les hits font le travail

En direct de 09:00 à 12:00

1861
100

Les hits font le travail

avec Nadia Bilodeau

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.