nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

«J’éprouve une honte comme chef de l’Église»

«J’éprouve une honte comme chef de l’Église»
Pexels.com

Reconnu coupable d’agression sur 39 enfants, l’abbé Paul-André Harvey a écrit des lettres dans lesquelles il révèle la façon dont l’Église s’y prenait, à cette époque, pour camoufler la situation.

Publié lundi matin dans La Presse, l’article de la journaliste Isabelle Hachey, donne froid dans le dos.

Selon des lettres écrites par l’abbé Paul-André Harvey qui a été emprisonné pendant six ans pour ces crimes et dont la journaliste a obtenu copie après la mort de ce dernier, chaque fois qu’il a admis avoir agressé des enfants, l’Église l’a tout simplement muté de paroisse.

«J’éprouve une grande tristesse, une grande sympathie pour les victimes, une honte comme chef de l’Église de voir comment dans le passé, des chefs d’Église ont mal géré ces situations», a confié Monseigneur Paul-André Durocher, archevêque du diocèse de Gatineau, à Bernard Drainville.

Lui qui a eu à gérer 16 poursuites judiciaires contre des prêtres à Cornwall, il estime que l’Église catholique et d’autres institutions avaient adopté une culture du silence à l’égard des prêtres pédophiles.

«Je pense qu’il y avait une culture du silence dans toutes les institutions de l’époque au Canada. C'était un problème social. On ne saisissait pas ce qu’était la pédophilie et on ne saisissait pas l’impact que de tels actes pouvaient avoir sur des jeunes, comment des vies entières pouvaient être abîmées. Devant ça, toutes les institutions, l’église incluse, cherchaient à protéger leur réputation, donc on traitait ces questions discrètement.

«Évidemment, c'était une erreur magistrale qui a eu pour résultat de détruire de nombreuses vies. Je ne peux pas justifier ça.» 

Aujourd'hui, l'archevêque assure que les prêtres pédophiles sont maintenant dénoncés à la police. 

Un ancien prêtre pédophile a avisé le clergé de ses agressions et l'Église ne croyait pas les victimes, est-ce que l'Église actuelle a changé ses pratiques?

il y a 14 jours

Le show du dimanche soir

En direct de 20:00 à 00:00

1394
100

Le show du dimanche soir

avec Mylène Ledoux

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.